Fusillade à Las Vegas: Aden, 5 ans, seul en plein chaos
Publié

Fusillade à Las VegasAden, 5 ans, seul en plein chaos

Séparé de sa maman, de sa soeur et de sa tante dans la confusion générale, un petit garçon a bénéficié de l'aide d'une jeune femme de 26 ans.

par
joc

Au coeur de la tragédie, les Américains se raccrochent aux actes de bravoure accomplis par des héros ordinaires. Aden Huser, 5 ans, est au coeur de l'une de ces histoires. Le petit garçon assistait au concert de country avec sa maman Doris, sa soeur Cordelia (8 ans) et sa tante Samantha. Juste avant le début de la fusillade, la mère d'Aden s'était rendue aux toilettes avec sa fille, pensant n'en avoir que pour quelques petites minutes. Mais au moment où Doris et Cordelia étaient en train de regagner la foule, Stephen Paddock a ouvert le feu.

«Les gens racontent que dans une guerre, notre instinct nous dit de nous baisser, de nous mettre à l'abri, mais je n'ai pas eu cet instinct. Tout ce que j'avais c'était: Je dois retrouver mon fils. Je dois retrouver ma soeur», confie Doris à Time. Dans la confusion générale, la mère de famille s'est mise à chercher parmi les corps dans l'espoir de tomber sur Aden et Samantha sains et saufs. Mais dans la panique, l'enfant et sa tante ont été séparés et l'enfant, laissé seul, a trouvé refuge dans un stand de marchandises.

Lindsey, son ange gardien

C'est là que Lindsey, 26 ans, est tombée sur lui. La jeune femme a pris la décision de l'emmener avec elle et s'est précipitée vers une station service voisine. «Cela me stressait de le prendre parce que je savais que sa maman risquait d'être effondrée en ne le trouvant plus, mais sur le moment, nous avons pensé que la meilleure chose à faire était de mettre le plus de personnes possible à l'abri», explique Lindsey à ABC News. Une fois en sécurité, la jeune femme a pris Aden en photo et posté l'image sur les réseaux sociaux, suppliant les internautes de l'aider à retrouver sa famille. Chris, un policier au repos ce soir-là, et sa petite amie Taylor, en ont fait de même.

L'enfant semblait étonnamment calme, alors pour ne pas l'effrayer, Lindsey lui a fait croire que les bruits qu'il entendait étaient des feux d'artifice. «Il a été très courageux», raconte la jeune femme, qui s'apprêtait à se rendre au Sunrise Hospital avec le petit quand elle a reçu un message via les réseaux sociaux: c'était le grand-papa d'Aden, qui lui envoyait son numéro de téléphone. Tout ce petit monde s'est retrouvé devant l'hôpital. Le grand-père d'Aden avait déjà pu retrouver Samantha, qui avait elle aussi bénéficié de l'aide d'un bon samaritain.

Pendant ce temps, dans un casino non loin, Doris commençait à perdre espoir mais s'efforçait de tenir le coup pour sa fille. Cordelia, sous le choc, s'était mise à vomir. La mère de famille a finalement reçu le coup de téléphone libérateur de son père et retrouvé son fils et sa soeur chez elle. Mercredi, Doris a rencontré les anges gardiens qui ont pris soin de son fils. Elle leur a rendu un vibrant hommage sur Facebook: «Ils sont mes héros. Je leur serai toujours redevable d'avoir sauvé mon fils!», a-t-elle écrit.

Ton opinion