Actualisé

MobilitéAdeptes de la route ou du rail, tous à la caisse!

Billets de train et vignette autoroutière plus chers, baisse des déductions fiscales: le paquet de mesures fédérales suscite déjà un tollé.

Le prix du train devrait augmenter de 10% en plusieurs étapes, selon le projet de Doris Leuthard.

Le prix du train devrait augmenter de 10% en plusieurs étapes, selon le projet de Doris Leuthard.

Malgré le tollé déclenché en janvier par les projets de Doris Leuthard pour financer les transports, le Conseil fédéral a donné son feu vert. Ils ont été mis en consultation.

Pour dégager des fonds afin de développer l'infrastructure ferroviaire, les usagers peuvent s'attendre à une hausse des tarifs jusqu'à 10%, en plusieurs étapes. Les contribuables pendulaires verront la déduction des frais de transport limitée à 800 francs dans l'impôt fédéral direct. Quant aux cantons, ils seront «invités» à verser 300 millions par an.

Par ailleurs, le Conseil fédéral propose d'augmenter le prix de la vignette autorou­tière de 40 à 100 francs, dès 2015. Pour ne pas prétériter les touristes étrangers de passage, une vignette pour deux mois serait toutefois introduite en même temps, au prix de 40 francs.

Les solutions pour financer les transports suscitent déjà des réactions. Les CFF et l'Union des transports publics (UTP) saluent la décision de revoir le financement de l'infrastructure ferroviaire.

L'Association transports et environnement (ATE), comme les Verts, refuse, par contre, une hausse du prix des billets.

Côté route, l'ASTAG, organisation faîtière des camionneurs, comme l'UDC, s'oppose à la hausse de la vignette, considérant qu'elle perpétue le financement du trafic ferroviaire par une partie des recettes provenant de la route. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!