Equipementiers réconciliés: Adidas et Puma veulent jouer ensemble pour la paix
Actualisé

Equipementiers réconciliésAdidas et Puma veulent jouer ensemble pour la paix

Les sociétés d'équipements sportifs rivales Adidas et Puma envisagent de sceller leur réconciliation en jouant ensemble une partie de football le 21 septembre, date de la journée mondiale de la paix.

Le match, au cours duquel s'affronteront des employés des deux marques allemandes, aura lieu en Bavière, dans la ville de Herzogenaurach où les deux entreprises ont leur siège.

La projection du film «The Day After Peace» du réalisateur Jeremy Gilley, qui a lancé le projet de journée mondiale de la paix il y a dix ans, clôturera la journée.

«Chez Adidas, nous nous réjouissons de soutenir avec Puma l'édition 2009 de la journée de la paix», a déclaré Herbert Hainer, patron d'Adidas, cité dans un communiqué. «Nous sommes fermement convaincus que le sport peut rapprocher les gens», a-t-il ajouté.

«Notre coopération pour soutenir la journée de la paix est un petit pas dans la bonne direction et une expression du pouvoir fédérateur du sport», a pour sa part commenté Jochen Zeitz, son homologue chez Puma.

Cette rencontre, présentée comme «historique» par les deux sociétés, met fin de manière au moins symbolique à une brouille de soixante ans entre ces deux entreprises, fondées dans les années quarante par deux frères ennemis, Rudolf et Adi Dassler, héritiers d'une fabrique familiale de chaussures.

Avec 10,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2008, Adidas est de loin le plus gros. Mais Puma, sponsor de l'athlète jamaïcain Usain Bolt, l'homme le plus rapide du monde, s'est taillé une niche en cultivant une image cool et décalée.

(ats)

Ton opinion