Actualisé 23.03.2016 à 16:05

EmploiAdministration fédérale: les femmes stagnent

Le personnel féminin représentait en 2015 44,1% des emplois à la Confédération. C'est au Département de l'intérieur que les femmes sont les plus nombreuses.

C'est chez Didier Burkhalter et Alain Berset que les femmes sont les plus nombreuses.

C'est chez Didier Burkhalter et Alain Berset que les femmes sont les plus nombreuses.

photo: Keystone

Avec 44,1% en 2015, la proportion de femmes au sein de l'administration fédérale a atteint pour la deuxième année de suite l'objectif minimal fixé par le Conseil fédéral. Ce chiffre n'a pas décollé par rapport à l'année précédente.

Le gouvernement gère la politique du personnel par le biais de valeurs cibles et d'indicateurs qui prennent la forme de fourchettes. Pour la représentation des sexes au sein du personnel, elle se situe entre 44 et 48% de femmes, indique mercredi le Conseil fédéral dans son rapport sur la gestion du personnel 2015.

Les bons élèves sont les Départements fédéraux de l'intérieur (53,2% de femmes) et des affaires étrangères (50%), ainsi que la Chancellerie fédérale (51%).

A l'inverse, l'écart entre hommes et femmes est le plus important au sein du Département de la défense et des sports (le domaine Défense en est exclu, puisque l'armée n'est obligatoire que pour les hommes), qui compte 69% d'hommes pour 31% de femmes.

Le personnel féminin représente 36% du personnel du Département de l'énergie, des transports, de l'environnement et de la communication. Ces deux départements comptent de nombreux postes dans le domaine de la technique militaire et des sciences de l«ingénieur, explique le rapport.

La proportion de cadres parmi les femmes a par contre continué d'augmenter, se félicite le Conseil fédéral. Elle atteint 31,7% chez les cadres moyens, pour une valeur cible entre 29 et 34%. Parmi les cadres supérieurs, elle se monte à 18,9%, pour une valeur fixée entre 16 et 20%.

Latins: encore de la marge

Au rayon des communautés linguistiques, la part des collaborateurs francophones a dépassé de peu la limite inférieure de l'objectif fixé, avec 21,7%. Celle des italophones s'est portée à 7%, également un peu au-dessus de l'objectif.

Il reste toutefois une marge d'amélioration pour les deux langues latines au sein de l'administration, avec des plafonds respectifs de 23,5% pour les Romands et 8,5% pour les Tessinois.

Vie privée

Globalement, la période 2012-2015 est qualifiée de «succès» par le Conseil fédéral. La plupart des valeurs cibles et des indicateurs ont été atteints voire dépassés. Quatre valeurs cibles, sur un total de 19, n'ont toutefois pas été atteintes.

La conciliation entre vie professionnelle et vie privée peut notamment être encore améliorée. Malgré une légère embellie par rapport à 2014, l'objectif n'a juste pas été atteint, selon le rapport.

Cette stratégie du personnel a pour but d'augmenter l'efficacité de l'administration, de recruter les meilleurs éléments malgré des mesures d'économie et de profiler la Confédération comme un employeur attrayant. De nouvelles valeurs cibles vont être définies pour la période 2016-2019. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!