Grande-Bretagne: Ado condamné pour ses logiciels de cyberattaque
Actualisé

Grande-BretagneAdo condamné pour ses logiciels de cyberattaque

A l'âge de 16 ans, Grant Manser avait gagné près de 68'000 fr. en vendant des outils permettant de mettre hors service plus de 220'000 sites web.

par
man
photo: Kein Anbieter

Arrêté en novembre 2014, Grant Manser, aujourd'hui âgé de 20 ans, a été condamné la semaine dernière par la Cour d'assises de Birmingham à une peine de 2 ans de prison pour mineurs, dont 18 mois avec sursis. A l'âge de 16 ans, ce Britannique a utilisé le dark web, la face cachée du web, pour vendre quatre logiciels qu'il avait développés. Baptisés «stressers» et permettant des attaques par déni de service (DDoS), ces programmes informatiques déclinés sous les noms Dejabooter, Vex-Stresser, netspoof et Refinedstresser ont ensuite été utilisés pour mettre hors fonction 224'548 sites web de par le monde. Parmi eux figurent notamment ceux d'entreprises, d'écoles, d'universités et de départements gouvernementaux de Pologne, France, Etats-Unis et Pays-Bas, rapporte le «Telegraph». Grâce à la vente de ces outils facturés entre 6 fr 80 et 27 fr. à environ 4000 clients, le jeune développeur a gagné près de 68'000 fr.

Grant Manser «n'est pas un hacker», a plaidé son avocat, Jamie Baxter. «Le système ne vole ni ne hacke aucune information sur les sites web qui sont attaqués». Le défenseur a insisté sur le fait que l'intention de son client n'était que de gagner de l'argent. «Il n'avait que 16 ans quand il a commencé à faire cela et c'est son immaturité et sa naïveté qui l'ont amené à commettre ces infractions», a-t-il expliqué.

Ton opinion