Kungs : «Ado, j'ai tenté de monter une formation de rock»
Actualisé

Kungs «Ado, j'ai tenté de monter une formation de rock»

Avant son set au D! Club de Lausanne samedi 11 juin 2016, le Français Kungs a évoqué ses débuts dans la musique electro.

par
Julien Delafontaine
Le DJ et producteur français de 19 ans nous a confié, lors de One Fm Star Night, rêver de travailler sur la BO d'un film.

Le DJ et producteur français de 19 ans nous a confié, lors de One Fm Star Night, rêver de travailler sur la BO d'un film.

photo: Kein Anbieter/F.Melillo

Avec son remix de «This Girl», du combo australien Cookin' on 3 Burners, le DJ toulonnais de deep house figure dans les premières places des charts européens. Incroyable! Valentin Brunel, de son vrai nom, ne produit que depuis très peu de temps.

Kungs, quand êtes-vous tombé dans la musique?

A l'âge de 5 ans. Ma mère m'a offert un petit djembé. Elle a le rythme dans la peau. On a passé de longues heures à jouer aux percussions. J'ai ensuite fait quelques cours de guitare. Ado, avec un copain aussi guitariste, j'ai d'ailleurs tenté de monter une formation de rock, sans succès.

Pourquoi?

On n'a jamais trouvé de chanteur et de batteur. C'est pour cela que je me suis tourné, il y a deux ans et demi, vers la musique electro. Derrière mon ordi, je peux jouer de tous les instruments. Je suis un groupe à moi tout seul.

Vous êtes producteur, mais également DJ.

J'ai mixé bien avant de composer des titres. J'animais des soirées pour des potes et mixais régulièrement dans une boîte de ma ville. Ce passé me permet, aujourd'hui, de me produire en public sans ressentir aucune pression.

Avec votre énorme succès, trouvez-vous encore le temps de produire?

Les voyages ne sont pas un handicap. Je n'ai pas besoin d'être dans un lieu particulier pour travailler. Tout est source d'inspiration pour moi. J'ai déjà créé après avoir entendu quelques notes d'une pub. Si je suis très inspiré, je termine un morceau en deux heures.

Comment imaginez-vous l'évolution de l'electro?

Le succès de l'EDM va baisser. Les styles moins hard, plus mélodieux vont cartonner.

Kungs, Arkii, Bryan Coletta

Samedi 11 juin 2016, dès 23h. D! Club, Lausanne. Infos: www.dclub.ch

Kungs vs Cookin' on 3 Burners «This Girl»

Ton opinion