Audrey Fleurot: «Ado, j'étais un boulet!»
Actualisé

Audrey Fleurot«Ado, j'étais un boulet!»

Audrey Fleurot véhicule une image de femme fatale. Or, dans la vie, l'actrice de 37 ans n'a pas du tout confiance en elle.

par
Ludovic Jaccard
Toujours célibataire à 37 ans, la comédienne se verrait bien fonder une famille un jour.

Toujours célibataire à 37 ans, la comédienne se verrait bien fonder une famille un jour.

Révélée au grand public grâce au succès fulgurant du film «Intouchables», Audrey Fleurot enchaîne aujourd'hui les tournages. Il faut dire qu'avec son physique de rousse incendiaire, l'actrice attire tous les regards. Cependant, il ne faut pas se fier aux apparences. «On me voit comme une femme sûre d'elle, or je suis profondément peu sûre de moi. Si vous saviez combien de fois j'ai attendu près du téléphone», a-t-elle confié dans «Paris Match». Ce manque de confiance, Audrey le doit à une adolescence complexée. Elle se sentait grosse et moche. « J'étais un vrai boulet, je n'avais rien pour moi, si ce n'est l'humour. J'ai très vite compris que si je voulais avoir de amis, il fallait les faire rire. » C'est d'ailleurs ce qui a déclenché son envie de devenir comédienne.

Aujourd'hui, la Française de 37 ans irradie de beauté. « Je fais beaucoup de sport et j'ai la chance d'aimer ça », dit-elle. Audrey ne se privera pas pour autant de manger et de boire. « J'ai arrêté de fantasmer sur la possibilité d'avoir un physique d'actrice anorexique. Je suis en harmonie avec moi-même ».

Côté cœur, c'est le calme plat. La jeune femme a toujours fait passer sa carrière avant sa vie sentimentale, mais elle se verrait quand même bien fonder une famille un jour. «Je ne suis pas maman aujourd'hui parce que je n'ai pas encore trouvé le papa», déplore-t-elle. Quant au mariage, ça la rebute complètement. «Je sais que les femmes ont besoin d'être des princesses pour un jour, d'avoir une belle fête dont elles seraient le centre, mais ça ne m'a jamais fait fantasmer ». Audrey trouve aussi «très bizarre» de changer de nom et de signer un papier pour s'engager à aimer la même personne pendant des années. « Dans quinze ans, nous ne serons plus les mêmes. Comment savoir ? N'y a-t-il pas une forme d'inconscience là-dedans ?», s'interroge-t-elle.

Regardez la bande annonce du film «Les gazelles», avec Audrey Fleurot:

Suivez toute l'actualité des stars sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion