Actualisé 14.01.2014 à 16:52

Lituanie

Adoption de l'euro en 2015, malgré les réticences

Le Premier ministre social-démocrate lituanien Algirdas Butkevicius a réaffirmé mardi l'engagement de son gouvernement à adopter l'euro en 2015, malgré les réticences de ses compatriotes.

«Nous nous sommes mis d'accord pour avoir l'euro en Lituanie au 1er janvier 2015», a-t-il déclaré devant la presse à l'issu d'une réunion des quatre partis qui forment la coalition gouvernementale, dominée par les sociaux-démocrates et le parti du Travail.

M. Butkevicius a menacé de démissionner si son gouvernement ne parvenait pas à atteindre cet objectif. Il a insisté sur le fait que l'adoption de l'euro stimulerait l'économie en facilitant le commerce, les investissements étrangers et la création d'emplois.

Deux petits partis de la coalition, qui avaient dans un premier temps réclamé un référendum sur l'euro et une hausse du salaire minimum pour apporter leur soutien à la monnaie européenne, ont finalement renoncé à ces revendications.

Environ 55% des Lituaniens sont opposés à l'adoption de l'euro et 41% y sont favorables, selon un sondage de l'Eurobaromètre réalisé en avril 2013, le dernier disponible.

Un autre sondage, réalisé en janvier, a révélé par ailleurs que 60% des Lituaniens redoutaient les hausses des prix après le passage à la monnaie européenne.

Les mêmes craintes étaient apparues en Lettonie voisine, devenue le 18e membre de la zone euro le 1er janvier, et en Estonie qui y était entrée en 2011.

L'Estonie avait vu son inflation annuelle moyenne progresser à 5,0% en 2011, après 3,0% en 2010. En 2012, les prix y ont augmenté de 3,9% et en 2013 de 2,8%.

La Lituanie, pays de 3 millions d'habitants, dont la devise - le litas - est déjà arrimée à l'euro, a de fortes chances de respecter d'ici 2015 tous les critères de Maastricht, selon les économistes.

Le président du Conseil européen Herman Van Rompuy s'est récemment déclaré optimiste. «Je m'attends à ce que la Lituanie devienne l'année prochaine le 19e membre de la zone euro, complétant ainsi l'adhésion des pays baltes», a-t-il déclaré en fêtant vendredi à Riga l'adhésion de la Lettonie.

L'Union européenne doit donner ou refuser en juillet son feu vert à l'adhésion de Vilnius à l'euro. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!