Football: Adryan sera absent en tout cas un mois

Actualisé

FootballAdryan sera absent en tout cas un mois

Gros coup dur pour Sion: son attaquant s'est de nouveau blessé. Carlitos incertain pour dimanche.

par
Tim Guillemin
Touché contre Lugano, Adryan sera sur la touche pour au moins six semaines.

Touché contre Lugano, Adryan sera sur la touche pour au moins six semaines.

Keystone

Journée de vendredi chargée pour le staff du FC Sion à Martigny-Croix. Maurizio Jacobacci et Christian Zermatten ont en effet programmé une double séance d'entraînement (10h et 15h) avec deux groupes différents.

Ainsi, l'entraînement du matin a été consacré aux éléments offensifs ayant le plus besoin de temps de jeu. José Sinval, toujours aussi habile, a enchaîné les centres à ras de terre pour améliorer la finition des jeunes, Aimery Pinga en tête. Un entraînement ultra-offensif, durant lequel le pauvre Timothy Fayulu, gardien des M21, s'est fait fusiller à bout pourtant pendant toute la séance.

Song sue à l'entraînement

Alex Song, dont la situation est toujours en stand-by, a lui eu droit à plusieurs minutes très éprouvantes «en individuel» avec Christian Zermatten. Une séance de «fractionnés» en bonne et due forme, avec le ballon, histoire de faire travailler physiquement le Camerounais, qui espère être libéré par le Rubin Kazan. La situation est en effet assez complexe avec le club russe, mais le FC Sion est à l'affût de toute évolution positive dans ce dossier. Pour l'instant, rien ne bouge.

Dès 15h, tout le groupe professionnel se retrouvera à Martigny-Croix afin de préparer le déplacement de Saint-Gall dimanche. Ce sera sans Adryan, sorti dès les premières minutes de jeu face à Lugano. «Il s'est de nouveau blessé... C'est dommage, il avait bien commencé, il était en forme. Il sera absent en tout cas un mois», soupire Maurizio Jacobacci. Le directeur sportif Barthélémy Constantin confirme: «On parle même de six semaines».

Carlitos incertain

Un vrai coup dur pour le FC Sion, qui sera probablement privé de Carlitos dimanche. «Il est incertain», commente «Jaco», qui espère toujours l'arrivée d'un attaquant. Giovanni Sio, vendredi, ne se trouvait pas du côté de Martigny en tout cas. Ce qui ne veut pas dire que la piste est éteinte.

Ton opinion