Energy Challenge: Aération: les erreurs les plus fréquentes

Actualisé

Energy ChallengeAération: les erreurs les plus fréquentes

À quel moment? Combien de temps? Faut-il basculer la fenêtre ou non? Le mode d'aération, tant au bureau qu'au domicile, suscite souvent un différend. Voilà ce à quoi il faut faire attention.

Le moment le plus propice et la durée la plus adaptée pour aérer varient en fonction de la saison et des températures extérieures

Le moment le plus propice et la durée la plus adaptée pour aérer varient en fonction de la saison et des températures extérieures

Keystone/Sigi Tischler

Tant au travail qu'à la maison, les questions d'aération conduisent souvent à des discussions animées: combien de temps faut-il ouvrir les fenêtres? Qu'est-ce que cela apporte d'ouvrir par à-coups? Ne devrait-on pas laisser la fenêtre en position de bascule même en été? Découvrez ci-dessous quels sont les pièges cachés de l'aération.

1. Mauvais moment: le moment le plus propice et la durée la plus adaptée pour aérer varient en fonction de la saison et des températures extérieures. En hiver, le taux d'humidité est généralement bas et le renouvellement d'air est plus rapide qu'au cours des mois plus chauds, ce qui fait que le risque de moisissure est faible. Cependant, il existe un risque de déperdition d'énergie dû à l'ouverture trop prolongée des fenêtres car la chaleur des pièces chauffées s'échappe vers l'extérieur. Par conséquent, l'aération doit être courte et intensive quand les températures sont basses. Ouvrir par à-coups, c'est-à-dire toutes les fenêtres en grand pendant 5 minutes est recommandé. En été, l'aération peut prendre plus de temps: 20 à 25 minutes sont idéales pour un renouvellement d'air complet. Si possible, ouvrez les fenêtres tôt le matin ou tard le soir, lorsqu'il fait moins chaud dehors. Après avoir aéré, les fenêtres doivent être complètement fermées afin que l'air chaud estival ne puisse pas pénétrer dans la maison pendant la journée. Au printemps et en automne, il y a un risque de moisissure en raison du taux élevé d'humidité dans l'air. Par conséquent, à ces saisons, l'aération devrait être de 10 à 15 minutes au moins trois fois par jour.

2. Basculer la fenêtre: les fenêtres oscillo-battantes sont apparues en Suisse dans les années 1960 et dans les décennies suivantes, les pertes d'énergie dues à l'inclinaison permanente des fenêtres ont augmenté massivement. En hiver, l'air chaud s'échappe par la fenêtre ouverte, tandis qu'en été, l'air chaud extérieur entre dans le bâtiment. Pour approvisionner en oxygène, il n'est pas nécessaire d'entrouvrir la fenêtre plusieurs heures. Si vous aérez correctement le soir, pas la peine de laisser ouvert la nuit pour faire entrer l'air frais. Une exception: si les températures extérieures sont comprises entre 16 et 18°C, car ce sont les températures recommandées dans la chambre pour bien dormir et dans ce cas, l'air extérieur ne refroidit pas la pièce, ni ne la réchauffe.

3. Aérer la pièce indépendamment de son utilisation: bien aérer dépend fortement de l'utilisation de la pièce. Dans la chambre à coucher, il devrait faire idéalement 18°C maximum, 2 ou 3°C de plus dans les autres pièces. L'humidité entre également en ligne de compte. Dans la salle de bains et la cuisine, le taux d'humidité ne devrait pas aller au-delà des 60%. Cuisiner et se doucher augmentent l'humidité, donc à la suite de ces activités, il faut aérer pour permettre un renouvellement d'air rapide: en ouvrant deux fenêtres opposées en même temps. L'air de la cuisine ou de la salle de bains, alors chargé d'humidité est évacué vers l'extérieur et l'air plus sec de l'extérieur peut pénétrer dans la pièce. Cela ne fonctionne cependant que si l'air extérieur n'est pas aussi humide que l'air ambiant. Comme il faut s'attendre à des températures plus élevées sous les toits en été, l'humidité de l'air ambiant est généralement un peu plus basse et les pièces dans les combles peuvent donc être ventilées en été pendant la journée.

Energy Challenge 2019

L'Energy Challenge est une campagne nationale menée par des entreprises suisses avec le soutien de SuisseEnergie. Son objectif est de mieux faire connaître la thématique de l'énergie à la population suisse et de l'inciter à économiser l'énergie de manière ludique. En tant que partenaire média, 20 minutes se penche sur la thématique de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables avec des reportages, des interviews et des conseils pratiques sur la mobilité, l'alimentation, les appareils électroniques, les voyages et la rénovation énergétique. Retrouvez toutes les informations sur l'Energy Challenge 2019 ainsi que des concours avec des prix d'une valeur totale de 200'000 francs sur l'application officielle disponible sur Android et iOS.

Ton opinion