Londres: Aéroport au bord de l'explosion

Actualisé

LondresAéroport au bord de l'explosion

Les longues files d'attente à Heathrow ont généré un vent de colère parmi les passagers la semaine dernière. A trois mois des Jeux Olympiques, l'atmosphère inquiète.

par
spi
La patience des passagers est mise à rude épreuve à l'aéroport londonien.

La patience des passagers est mise à rude épreuve à l'aéroport londonien.

Faute de personnel suffisant aux postes de contrôle des passeports, les passagers arrivant à Heathrow doivent souvent patienter jusqu'à deux heures, et parfois plus pour ceux qui ne sont pas ressortissants de pays de l'Union européenne.

La semaine dernière, les files d'attentes ont pris une telle ampleur que certains voyageurs ont craqué et ont passé la douane sans montrer leur document, rapporte The Telegraph.

«Il y a un vrai problème», a déploré samedi le député Keith Vaz, président de la commission parlementaire chargée des affaires intérieures, qui a annoncé son intention d'entendre le secrétaire d'Etat à l'Immigration Damian Green à ce propos.

«Il ne s'agit pas seulement des jeux Olympiques, il s'agit de Heathrow en tant qu'aéroport international et notre réputation est en jeu», a-t-il dit sur la BBC.

Moins de personnel

Ce problème est dû à une réduction des effectifs de l'agence britannique chargée du contrôle des frontières, combinée à l'abandon d'un dispositif visant à accélérer les contrôles pour certains passagers, a-t-il expliqué.

La Border Force, chargée du contrôle des passeports, a affirmé de son côté qu'elle n'entendait pas «compromettre la sécurité des frontières», tout en assurant qu'elle s'efforçait de réduire les perturbations en utilisant son personnel «de façon flexible».

Au Royaume-Uni, où le risque d'attentat est qualifié de substantiel, la question de la sécurité est particulièrement sensible à l'approche des JO.

En novembre, la ministre de l'Intérieur Theresa May avait dû faire face à une polémique à propos d'un allégement des contrôles aux frontières mis en place pour les citoyens de l'UE, se voyant accusée de mettre la sécurité du pays en danger.

Problème inacceptable

Mais BAA, le gestionnaire de l'aéroport londonien, a affirmé qu'il n'y avait «pas à faire d'arbitrage entre la sécurité des frontières et la satisfaction des passagers», appelant le gouvernement à résoudre «de manière urgente» ce problème «inacceptable».

Les compagnies British Airways, British Midland International, EasyJet et Virgin Atlantic avaient également demandé en mars au gouvernement de prendre des «mesures en urgence» pour éviter la congestion de l'espace aérien pendant la durée des JO (27 juillet-12 août).

Heathrow a prévu la contruction d'un terminal spécialement dédié à la famille olympique pendant les Jeux. Environ 80% des visiteurs attendus à l'occasion des JO passeront par cet aéroport de l'ouest de Londres, qui devrait connaître un pic de trafic le 13 août, au lendemain de la cérémonie de clôture. (spi/afp)

Le maire de Londres écrit au gouvernement

Le maire de Londres Boris Johnson a écrit lundi à la ministre de l'Intérieur Theresa May pour lui faire part de sa «profonde préoccupation» à propos des files d'attente à l'aéroport d'Heathrow, au centre d'une polémique à quelques mois des jeux Olympiques.

Faute de personnel suffisant pour le contrôle des passeports, les passagers arrivant à Heathrow doivent souvent patienter jusqu'à deux heures, voire plus pour les non ressortissants de l'Union européenne. Outre le mécontentement des passagers et des compagnies aériennes, ces délais suscitent aussi des inquiétudes sur la capacité d'Heathrow à absorber le flux des arrivées au moment des JO cet été.

Ces difficultés donnent «une très mauvaise impression du Royaume-Uni», a souligné le maire dans sa lettre et il est malheureux que la principale porte d'entrée dans le pays «se fasse une telle réputation».

80% des personnes qui viendront voir les JO doivent passer par Heathrow, premier aéroport britannique et européen pour le transport de passagers.

Le maire attend de savoir «quelles mesures le ministère de l'Intérieur et l'agence chargée du contrôle des frontières préparent pour régler ce problème à la fois pour les Jeux olympiques et les passagers habituels».

Ton opinion