Actualisé 19.10.2017 à 21:42

Tableaux surfacturésAffaire Bouvier: le «tsar de Monaco» inculpé

Le milliardaire russe Dimitri Rybolovlev a été inculpé pour complicité d'atteinte à la vie privée, selon la justice.

Dimitri Rybolovlev (à gauche) a quitté le palais de justice de Monaco en s'engouffrant rapidement dans un van noir aux vitres teintées, sans faire de déclaration.

Dimitri Rybolovlev (à gauche) a quitté le palais de justice de Monaco en s'engouffrant rapidement dans un van noir aux vitres teintées, sans faire de déclaration.

AFP/Valery Hache

Le milliardaire russe et président du club de foot de l'AS Monaco Dimitri Rybolovlev a été inculpé jeudi à Monaco pour «complicité d'atteinte à la vie privée», en marge du litige qui l'oppose au marchand d'art suisse Yves Bouvier, a-t-on appris de source judiciaire.

«Il a été inculpé pour complicité d'atteinte à la vie privée dans le cadre de la plainte déposée par Tania Rappo», une amie bulgare qui avait présenté Yves Bouvier à Dimitri Rybolovlev en 2003, a-t-on indiqué de source judiciaire.

A la fin de son audition, Dimitri Rybolovlev a quitté le palais de justice de Monaco en s'engouffrant rapidement dans un van noir aux vitres teintées, sans faire de déclaration, a constaté un photographe.

Dimitri Rybolovlev est au coeur d'une affaire d'escroquerie l'opposant au marchand d'art suisse Yves Bouvier grâce auquel il a investi une partie de son patrimoine dans une collection de toiles d'une valeur estimée à 2 milliards de dollars.

MM. Rybolovlev et Bouvier avaient été mis en contact par Tania Rappo, une amie bulgare de la famille Rybolovlev qui se plaint d'avoir été subrepticement enregistrée pour monter un piège contre M. Bouvier.

«J'ai pour intention de coopérer pleinement avec les autorités et de les assister par tous moyens. Comme j'ai déjà pu le déclarer, j'ai la certitude que le système judiciaire monégasque, indépendant et professionnel, mettra cette affaire au clair», poursuit M. Rybolovlev.

Lors d'un dîner au domicile monégasque du président de l'AS Monaco Dmitry Rybolovlev le 23 février 2015, l'avocate du Russe, Me Tetiana Bersheda avait réalisé un enregistrement de la soirée, transmis ensuite à la police monégasque assorti d'une retranscription et de commentaires.

Mme Rappo, objet de l'enregistrement, avait été interpellée deux jours plus tard par la police monégasque.

Scandale au sommet

Ce volet de l'affaire s'est mué ces dernières semaines en un scandale à Monaco où de hauts fonctionnaires de police et l'ex-garde des Sceaux Philippe Narmino ont été mis en cause dans la presse, soupçonnés d'avoir manqué de probité et servi les intérêts du Russe.

Une enquête contre X pour trafic d'influence a été ouverte le 22 septembre, peu après le départ précipité de M. Narmino.

Dans son communiqué, M. Rybolovlev réaffirme qu'il est la victime d'«une escroquerie massive» et se dit «très confiant quant à l'issue des poursuites en cours».

M. Rybolovlev, qui a fait fortune dans la potasse au moment de la vague de privatisations de l'économie russe, accuse M. Bouvier de lui avoir surfacturé ses tableaux. Mme Rappo touchait aussi des commissions sur chaque oeuvre revendue au Russe.

M. Bouvier a été inculpé d'«escroquerie» à Monaco et Mme Rappo de «blanchiment».

Sergey Chernitsyn, le directeur de la communication de son Family Office, a insisté sur le «seul but» poursuivi : «découvrir une escroquerie grandiose sur le marché de l'art». «On n'a aucun doute sur le fait qu'on réussira à le faire. Et notre expérience sera grandement utile pour les investisseurs sur ce marché», a-t-il déclaré à l'AFP. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!