Affaire des fichiers pédophiles à la RSR: Resende plus déterminé que jamais
Actualisé

Affaire des fichiers pédophiles à la RSR: Resende plus déterminé que jamais

Jorge Resende, l'ex-informaticien de la RSR licencié pour avoir révélé l'affaire des fichiers pédophiles, a débuté aujourd'hui son sit-in devant la radio. D'autres actions suivront.

«L'homme qui voulait vivre sa vie», un titre évocateur. C'est celui d'un bouquin qui trône sur le toit de la voiture de Jorge Resende. Ce matin, l'ex-informaticien a débuté son sit-in devant la RSR à Lausanne. Habillé d'un tee-shirt «I FEEL GOOd», l'ancien collaborateur de la radio se dit plus déterminé que jamais dans son combat pour sa réintégration.

«Je ne sais pas à quoi m'attendre et combien de temps ça va durer», relève Jorge Resende. «Apparemment, je suis parti pour un marathon.» Ironie de l'histoire, le premier passant n'était personne d'autre que Gérard Tschopp, le directeur de la RSR. Les deux hommes se sont salués. Point barre. Jorge Resende poursuit ses actions. Son épouse Carla à ses côtés. «Le prix que je suis prêt à payer pour ma réintégration démontre ma détermination», estime l'informaticien. Avec la multiplication de ses actions et la longueur, n'a-t-il pas peur de lasser le public? «C'est sûr que des gens se sont lassés depuis le début», convient Jorge.

«Cesser mon combat? Jamais.»

«L'important, c'est ce que moi et ma famille pensons», poursuit l'ancien collaborateur de la RSR. «Avant j'étais un employé ordinaire. Est-ce que je dois m'arrêter aujourd'hui? Non. Je trouve incroyable que dans un pays, on licencie quelqu'un qui dénonce une affaire de pédophilie.»

Si le Syndicat des Mass Media (SSM) n'est pas favorable à un sit-in, il comprend la démarche de Jorge Resende. Ce dernier est conscient de ne pas posséder le même soutien qu'au début de son action. «Il n'y a plus l'effet de groupe», convient l'ex-informaticien. Qui dénonce les agissements de la direction de la radio pour expliquer la situation. «Un document qui demandait comment amener le SSM à se séparer de moi a circulé». Une version contestée par la radio.

Bientôt une grève de la faim

Ce sit-in marque une nouvelle étape dans les revendications de Jorge Resende. Outre ce sit-in, il envisage une grève de la faim pendant l'Euro, puis un sit-in en balade sur les festivals de l'été. A défaut d'avoir pu renouer le dialogue, Jorge Resende change de stratégie. Sera-t-elle payante?

Didier Bender

Ton opinion