Actualisé 22.04.2008 à 13:07

«Affaire Pascal Sevran»: Europe 1 s'excuse et s'explique

Benoit Duquesne, le directeur de la rédaction de la radio française qui a annoncé à tort la mort de l'animateur, a fait son mea culpa et présenté ses excuses.

Une grosse bourde a entaché hier l'émission de Laurent Ruquier «On n'a pas tout dit». L'animateur a annoncé en direct le décès de Pascal Sevran avant de rectifier l'information quelques minutes plus tard.

L'information a émané en premier lieu de la chaîne de radio Europe 1 et de son site web, annonçant peu après 19 heures la mort du présentateur français. Cette fausse information s'est ensuite répandue comme une traînée de poudre sur les sites web et aurait même été reprise par l'Agence France Presse qui en aurait fait une dépêche, selon ce que dit Laurent Ruquier dans la deuxième partie de son émission, lorsqu'il dément l'information.

Très touché lorsqu'il a annoncé en direct ce soi-disant décès, Laurent Ruquier était ensuite très en colère au moment de rectifier les faits: «Ce genre de canular, de plaisanterie, de rumeur qu'on transmet avant même que cela soit vérifié, je trouve ça évidemment un peu dommage, a déclaré l'animateur de France 2. On est en direct, mais je vous assure qu'au sein même de cette production, on essaiera de trouver qui a eu la malencontreuse idée de me remettre cette dépêche AFP».

Ce matin, Laurent Ruquier est revenu dans les colonnes du Parisien sur ce malentendu qui l'a visiblement profondément touché: «J'étais en direct. On m'a annoncé que c'était sur Europe 1. A partir du moment où une radio nationale donne cette info, j'ai confiance. J'ai pourtant attendu dix minutes avant de la répercuter. J'ai hésité, j'étais perturbé. (...) Ce qui m'a décidé, c'est qu'il y avait un horaire de décès. Ça ne s'invente pas. C'est de la pure malveillance, plus qu'une rumeur. Je suis catastrophé».

France 2 étant la chaîne employant Pascal Sevran, lorsque la nouvelle a été divulguée par Laurent Ruquier, cela a été considéré comme une véritable information, comme l'explique Jean-Marc Morandini dans Le Parisien. Le journaliste français avait longuement hésité avant de se faire l'écho de la rumeur mais après la confirmation de ce décès par Europe 1 et France 2, il l'a mentionné sur son blog et lors de son émission de télévision sur la chaîne Direct 8.

De son côté, le site Europe1.fr a également publié un démenti avant d'expliquer comment les journalistes ont été amenés à commettre cette erreur: «Depuis le milieu de l'après-midi Europe 1 avait des sources concordantes journalistiques généralement sûres et fiables, des informations sur la disparition de Pascal Sevran. A plusieurs reprises, Europe 1 a tenté de joindre la famille de Pascal Sevran sans y parvenir. Jusqu'ici Europe 1 n'avait pas de raison de douter de ces sources et regrette sincèrement que ces propos aient pu affecter Pascal Sevran, ses proches et ses auditeurs».

Un bug médiatique monumental qui survient quelques jours après l'annonce de la fausse mort de Philippe Manœuvre faite, elle, sur le site Wikipédia.

Pascal Sevran est atteint d'une grave maladie qu'il combat activement.

Laurent Ruquier annonce le décès de Pascal Sevran…

… puis le dement en direct dans «On n'a pas tout dit»:

(fab)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!