Affaire Roschacher: l'UDC dément à tout-va
Actualisé

Affaire Roschacher: l'UDC dément à tout-va

Le conseiller national Alexander Baumann (UDC/TG) a démenti l'idée d'un complot contre Valentin Roschacher. De son côté, Christoph Blocher a fait fi des critiques lors des 3e rencontres nationales de l'UDC vendredi soir à Montreux.

Le nom d'Alexander Baumann apparaît dans les documents trouvés sur le banquier Oskar Holenweger visé par une enquête menée par l'ex-procureur de la Confédération.

«Monsieur Holenweger n'est pas un ami intime», a indiqué le démocrate du centre dans une interview publiée samedi dans la «Berner Zeitung». Alexander Baumann admet toutefois qu'il connaît depuis le service militaire ce banquier soupçonné de blanchiment d'argent sale. Christoph Blocher avait lui aussi rencontré le banquier zurichois à l'armée.

Critiques contre l'ex-procureur

Pour Alexander Baumann, il n'était même pas nécessaire de discuter d'un plan pour mener à l'éviction du procureur car celui-ci commettait erreur après erreur. Pour preuve, il a fait d'un criminel condamné un homme de confiance, dit-il en allusion à Ramos, ancien trafiquant de drogue utilisé comme informateur.

Valentin Roschacher s'en est également pris à des «citoyens intègres» tel qu'Oskar Holenweger, critique le parlementaire UDC. Ce dernier avait d'ailleurs rédigé plusieurs interventions à l'encontre de l'ancien procureur.

«Dès le départ, Valentin Roschacher ne m'a pas plu», commente encore Alexander Bauman. «Il a répondu rudement à quelques questions critiques que je lui ai posées».

(ats)

Ton opinion