Etats-Unis: Affaire russe: Trump ne savait rien d'une visite
Actualisé

Etats-UnisAffaire russe: Trump ne savait rien d'une visite

Le président américain a réaffirmé qu'il ignorait tout de la rencontre de membres de son équipe et des Russes, en juin 2016, à la Trump Tower.

1 / 150
Le Pentagone a accepté une rallonge pour le mur voulu par le président américain à la frontière avec le Mexique. (Jeudi 13 février 2020)

Le Pentagone a accepté une rallonge pour le mur voulu par le président américain à la frontière avec le Mexique. (Jeudi 13 février 2020)

Keystone
Le républicain Mitt Romney a voté en faveur de la destitution du président américain, mais Donald Trump a été acquitté des accusations à son encontre. (Jeudi 6 février 2020)

Le républicain Mitt Romney a voté en faveur de la destitution du président américain, mais Donald Trump a été acquitté des accusations à son encontre. (Jeudi 6 février 2020)

Keystone
Le président américain Donald Trump a effectué une visite surprise aux troupes basées en Afghanistan. (Jeudi 28 novembre 2019)

Le président américain Donald Trump a effectué une visite surprise aux troupes basées en Afghanistan. (Jeudi 28 novembre 2019)

AFP

Le président américain Donald Trump a indiqué au procureur spécial Mueller ne pas avoir été informé d'une rencontre entre des membres de son équipe de campagne et des personnalités russes en juin 2016 à la Trump Tower, selon son avocat. La réunion a eu lieu cinq mois avant l'élection.

«La quasi-totalité des réponses qu'il a données étaient conformes à ce qu'il a déjà dit et il a déjà dit qu'il n'en savait rien», a ajouté mercredi Rudolph Giuliani, un des avocats du milliardaire new-yorkais.

Info compromettantes sur Clinton

Donald Trump Jr, le fils aîné du président américain, a reconnu s'être rendu à cette rencontre après qu'on lui a promis de lui transmettre des informations compromettantes pour Hillary Clinton, la candidate démocrate à l'élection de 2016. Jared Kushner, gendre de Donald Trump, et Paul Manafort, qui fut son directeur de campagne, ont, eux aussi, participé à la réunion du 9 juin 2016.

Les questions du procureur spécial Robert Mueller auxquelles Donald Trump a répondu portent sur une éventuelle ingérence de Moscou dans le scrutin présidentiel de 2016. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion