Genève: Affiches MCG: le bloggeur toujours pas sorti d'affaire
Actualisé

GenèveAffiches MCG: le bloggeur toujours pas sorti d'affaire

Parce qu'il avait eu le malheur de publier l'encart fustigeant le Groupe Mutuel, Haykel Ezzeddine risque de devoir payer 20'000 fr. La conciliation prévue mercredi n'a rien donné.

par
Raphaël Leroy
Haykel Ezzeddine tient un blog sur le site de la Tribune de Genève.

Haykel Ezzeddine tient un blog sur le site de la Tribune de Genève.

Une audience de conciliation a eu lieu mercredi matin dans l'affaire de l'affiche MCG. En août, Haykel Ezzeddine avait publié sur son blog l'encart controversé fustigeant le Groupe Mutuel, avant de le supprimer.

20'000 fr. de dommages et intérêts

Pourtant, l'assureur l'a poursuivi, au même titre que les auteurs de l'affiche, et lui réclame 20'000 fr. de dommages et intérêts. «Le Groupe Mutuel n'a pas voulu revenir en arrière alors que mon client a fait tout juste, explique Me Nils de Dardel, avocat du bloggeur. Nous refuserons de verser un sous. On couvre de louanges les bloggeurs du printemps arabe alors qu'ici on les poursuit. C'est à n'y rien comprendre.»

L'assureur, lui, était prêt à transiger. «Nous souhaitions trouver une entente à l'amiable sur les montants en cause, indique Yves Seydoux, porte-parole du Groupe Mutuel. Mais le conseil de M. Ezzeddine en a refusé le principe. Nous allons donc saisir le Tribunal de première instance pour mettre le holà à ce genre d'atteintes à notre image.»

«Je suis le coupable idéal!»

«Je suis le coupable idéal, regrette pour sa part Haykel Ezzeddine. Je n'ai aucun parti pris et je ne roule pour personne. Mais on me reproche encore de parler de cette affaire sur mon blog. On veut me museler. Les journaux ont le droit de parler mais pas moi!»

Parallèlement, une procédure pénale est en cours d'instruction.

Ton opinion