Affluence record à Sion, frileuse à La Tchaux
Actualisé

Affluence record à Sion, frileuse à La Tchaux

Les UBS Arena n'ont pas toutes fait le plein samedi soir. La faute à des températures très peu estivales.

«Nous sommes globalement très satisfaits de la soirée d'ouverture», note Nicolas Paratte, responsable pour la Suisse romande des arènes UBS dans les centres-villes. «Sion est celle qui a rallié le plus de monde, avec 6200 spectateurs pour voir le match Suisse-Tchéquie.» Les organisateurs ont dû refuser du monde dans la capitale valaisanne.

A Bienne plus de 6000 personnes ont convergé derrière la gare, sur l'ensemble des deux rencontres. Nicolas Paratte y était: «C'était très sympa. Il y avait beaucoup de femmes, beaucoup de familles. Généralement, tout se passe dans une ambiance bon enfant. C'est que ce type de public n'est pas que le même que pour des matches de clubs traditionnels.»

Les basses températures ont en revanche refroidi les fans de foot chaux-de-fonniers, qui ne se sont pas précipités devant la tour Espacité pour voir l'équipe nationale. La moitié des places étaient occupées dans l'arène samedi soir.

A Porrentruy dans le Jura, pas d'UBS Arena, mais le Jura-Stadium, qui a pris ses quartiers dans la patinoire du HC-Ajoie. Deux mille personnes ont pu ainsi assister aux matches sans avoir à affronter ni le froid ni la pluie. Tous les bénéfices réalisés par cette arène «pirate» seront reversés aux clubs sportifs locaux.

Nando Luginbuhl

Neuch’ en rouge et vert

La fête lusitanienne bat son plein à Neuchâtel. Après avoir assisté, pour la plupart, au match aux Jeunes-Rives, près de 5000 fans portugais ont convergé samedi en fin de soirée devant l’hôtel de l’équipe portugaise à l’issue du match contre la Turquie. La Seleçao, qui a donné un nouvel entraînement public hier à la Maladière, a sucité l’enthousiasme du public. Qui pouvait encore célébrer dimanche la fête nationale.

Ton opinion