Affrontements à Bâle: un demi-million de francs de dégâts
Actualisé

Affrontements à Bâle: un demi-million de francs de dégâts

Plus de 130 blessés et 25 personnes arrêtées et un demi-million de francs de dégâts: c'est le bilan des échauffourées après la victoire in extremis du FC Zurich sur le FC Bâle.

A l'issue du match qui a vu le FC Zurich devenir champion de Suisse sur le score de 2-1, des supporters bâlois ont pénétré sur la pelouse, provoquant une certaine confusion. La police a alors tiré des balles de caoutchouc et lancé des gaz lacrymogènes. Deux heures après, les alentours du stade Saint-Jacques se trouvaient encore dans un nuage de gaz lacrymogènes. De nombreuses personnes qui n'avaient rien à voir avec les incidents ont été incommodées.

Le bilan aurait été plus lourd si ces moyens n'avaient pas été engagés, a estimé hier le commandant de la police bâloise, Roberto Zalunardo. La police, épaulée par des renforts d'autres cantons, a arrêté 25 hooligans sur les 300 dénombrés, puis les a relâchés.

Des vitres de trams ont été brisées, des panneaux de signalisation détruits, des containers brûlés et des voitures endommagées.

Pendant le match, la tension était aussi palpable. La télévision locale TeleZüri a dû arrêter la retransmission de la partie après que ses journalistes se sont fait agresser. Ces débordements ont été vivement critiqués par le monde du sport et par les politiques. Les commentateurs ont souligné à quel point ces heurts étaient de mauvais augure avant l'Eurofoot 2008, qui doit en partie se tenir en Suisse. Le FC Bâle a, pour sa part, présenté ses excuses sur son site Internet.

(ert/ats)

Ton opinion