Soudan: Affrontements meurtriers entre armée et rebelles

Actualisé

SoudanAffrontements meurtriers entre armée et rebelles

Des affrontements entre l'armée soudanaise et des rebelles près de la capitale de l'Etat pétrolier du Sud-Kordofan, ont fait 18 tués lundi.

Le gouvernement soudanais est confronté à des mouvements rebelles au Darfour, dans l'ouest du pays ainsi que dans les deux Etats du Sud-Kordofan et du Nil bleu, dans le sud du pays et frontaliers avec le Soudan du Sud.

Selon un de ses porte-parole, l'armée soudanaise a attaqué les rebelles de l'Armée populaire de libération du Soudan-Nord (SPLM-N) à Machar et Dlouka, deux localités situées au sud de la capitale du Sud-Kordofan, Kadugli, annonce le Centre des médias soudanais (SMC).

«Les forces armées ont nettoyé (les zones) sur une grande échelle. Dix-huit rebelles ont été tués et un grand nombre ont été blessés», a dit le porte-parole au SMC.

Militaires tués récemment

Jeudi, des affrontements, également au Sud-Kordofan et au Darfour mais dans d'autres zones, avaient fait plusieurs dizaines de tués.

Par ailleurs, les rebelles darfouris du Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM) affirment avoir attaqué dimanche un convoi de l'armée dans un secteur appelé «kilomètre 50» dans le nord du Sud- Kordofan.

«Nous avons tué plusieurs dizaines de militaires. Nous contrôlons totalement la zone désormais», a dit un porte-parole du JEM.

Autres violences

Mais le porte-parole de l'armée soudanaise a soutenu le contraire. «Toute cette région est sous le contrôle du gouvernement», a-t-il dit.

Et le porte-parole des rebelles de la branche nord du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM-N), dans le Kordofan-Sud, Arnu Ngutulu Lodi, avait dit dimanche que les forces gouvernementales ont tenté vendredi de reprendre le village de Dloka (13 km au sud de Kadougli) et un autre au nord-est de cette ville.

Selon lui, ces combats ont fait neuf tués dans les rangs de l'armée et un dans les rangs de la rébellion. (ats)

Ton opinion