Football - Agacé, un ramasseur de balles envoie un ballon en pleine poire
Publié

FootballAgacé, un ramasseur de balles envoie un ballon en pleine poire

Une scène du match entre l’Ajax et l’AS Rome a fait le tour du Net à cause du geste d’humeur d’un ramasseur de balles face à un comportement antisportif.

La patience du ramasseur de balles de l’Ajax n’était décidément pas à toute épreuve face au comportement de Riccardo Calafiori.

La patience du ramasseur de balles de l’Ajax n’était décidément pas à toute épreuve face au comportement de Riccardo Calafiori.

Twitter

C’est bien connu, à la fin des matches de football, l’équipe qui l’emporte se presse rarement de remettre le ballon en jeu. Une pratique certes antisportive, mais qui a été utilisée par presque tous les amateurs de sport et de gagne.

Durant la rencontre entre l’Ajax d’Amsterdam et l’AS Rome jeudi, c’est bien ce qu’il s’est passé. Dans les arrêts de jeu, Riccardo Calafiori devait effectuer une touche, mais il a d’abord renvoyé le ballon donné par le ramasseur de balles pour gagner du temps.

C’en était trop pour le garçon qui a passé la rencontre au bord du terrain, et dont le cœur devait pencher du côté des Amstellodamois. De rage, le jeune homme a alors envoyé un autre ballon en pleine tête du latéral romain.

«Heureusement, je suis resté calme»

Surpris, le joueur a alors commencé à s’énerver contre le ramasseur de balles, avant d’aller se plaindre auprès de l’arbitre. Il a finalement lui-même écopé d’une remontrance, un carton jaune pour jeu antisportif.

Après la rencontre, et la victoire de son équipe, Riccardo Calafiori est revenu sur le sujet au micro de Sky Italia: «Je pensais à beaucoup de choses à ce moment-là. Heureusement, je suis resté calme. Je m’énerverais également si mon adversaire essayait de gagner du temps dans une telle situation. Je ne peux pas dire que je le respecte, mais je comprends», concédait-il.

L’AS Rome a pris une sérieuse option pour se hisser en demi-finales de l’Europa League avec cette victoire 2 à 1 aux Pays-Bas. Reste à voir si jeudi les ramasseurs de balles italiens auront plus de patience que leurs homologues néerlandais.

(Sport-Center)

Ton opinion

37 commentaires