Actualisé

Choindez (JU)Agée de 172 ans, la fonderie vonRoll s'éteint

Les tuyaux de fonte seront désormais importés d'Allemagne. Des dizaines d'emplois sont menacés.

par
xfz
Les tuyaux seront désormais importés d'Allemagne.

Les tuyaux seront désormais importés d'Allemagne.

Keystone

L'annonce a été brutale. Jeudi, le personnel de l'usine vonRoll de Choindez était convoqué à 14 h, pour une séance d'information. Mais c'est la fermeture de la fonderie que les ouvriers ont dû encaisser.

Le site, actif depuis 1846, ne fabriquera plus ses fameux tuyaux en fonte. Ces derniers seront désormais importés de Wetzlar, en Allemagne, avant d'être recouverts de polyuréthane à Choindez. L'usine ne va donc pas fermer, seule la fonderie est visée.

Des licenciements sont néanmoins prévus. L'entreprise n'avance pas de chiffres concrets, mais elle concède que: «plus de 10% de l'effectif sera touché». Et, selon une source interne, «de 30 à 60 licenciements seront à déplorer.»

Bike qui rit, fonte qui pleure

L'annonce passe mal, surtout que le calendrier n'est pas très heureux. Dans un autre secteur de la même usine, la production de tricycles électriques (les vR3 de la marque vRbikes) est en pleine euphorie. Selon le «Quotidien Jurassien» de vendredi, la poste autrichienne aurait signé un contrat pour la livraison de 350 à 600 unités. De plus, les postes suisses et françaises seraient également intéressées.

La raison avancée pour cette réorganisation? «Le site est limité géographiquement par la vallée, qui est très étroite, et la Birse. L'espace disponible suffisait pour la production des XIXe et XXe siècles. Mais pour les besoins des marchés futurs, la situation est trop limitée et limitante. D'éventuels investissements dans la production de tuyaux bruts à Choindez n'auraient aucune chance d'être amortis», avance un porte-parole de vonRoll.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!