Chavannes-près-Renens (VD): Agressée chez elle au couteau, elle s'en sort
Actualisé

Chavannes-près-Renens (VD)Agressée chez elle au couteau, elle s'en sort

Une femme aurait reçu des coups de couteau à son domicile lundi soir. Ses jours ne sont pas en danger, mais l'agression a suscité une vive émotion dans le quartier.

par
Mirko Martino

«Il était environ 18h00 lorsque j'ai entendu des cris dans la rue», explique un habitant du quartier. Il a alors regardé par le balcon et vu une femme sortir pieds nus à toute vitesse de l'immeuble voisin en hurlant: «Il l'a tuée, il l'a tuée!» Et le témoin de continuer: «Derrière elle, un homme était poursuivi par un autre individu qui tenait apparemment un couteau et qui vociférait des menaces.»

A son arrivée, la police a constaté qu'une femme de 36 ans avait été agressée à son domicile par une personne de son entourage. Les forces de l'ordre ont appréhendé un individu qui pourrait être l'auteur de l'agression. Selon Dominique Glur, porte-parole de la police cantonale vaudoise, «la vie de la victime n'est pas en danger, mais une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes et identifier l'auteur de l'agression.»

Au moins trois voitures de police, trois ambulances et une voiture du Service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) ont été dépêchées sur place. «Comme dans les séries télévisées «NCIS» ou «Les experts», on pouvait observer des gens de la police scientifique aller et venir devant l'immeuble jusqu'à 23h00 au moins», raconte un autre voisin.

Hasard ou loi des séries, cette agression s'est déroulée dans le même immeuble où un agent de sécurité kosovar de 29 ans, père de trois enfants, avait été exécuté par son beau-frère de trois balles de pistolet dans le dos et le torse, dans son garage-box le 29 octobre 2012. Le procès de cette précédente histoire tragique se tiendra d'ailleurs dans quelques jours, du 15 au 19 juin.

Ton opinion