Actualisé 21.04.2006 à 07:53

Agressés parce qu'ils se tenaient la main

Un lycéen et un étudiant, respectivement âgés de 18 et 22 ans, ont été agressés en centre-ville d'Orléans, en France, alors qu'ils étaient assis sur un banc à un arrêt de bus et qu'ils se tenaient la main.

Interpellés mardi, leurs agresseurs présumés, un Français de 20 ans et un Marocain de 22 ans, tous deux connus des services de police, sont passés en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel pour «violences volontaires aggravées en réunion en raison de l'orientation sexuelle de la victime».

Le président du tribunal, Benoît Laurent, a renvoyé l'affaire au vendredi 12 mai pour qu'elle soit jugée sur le fond. Les deux prévenus ont été maintenus en détention provisoire pour éviter «des troubles à l'ordre public», a-t-il expliqué. Lors de leur confrontation avec les victimes, l'un des agresseurs aurait en effet proféré des menaces, déclarant notamment «les homosexuels méritent des bombes parce qu'ils ne sont pas des hommes». (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!