Actualisé 04.07.2013 à 10:18

Genève

Agresseurs de l'Ecole int' punis

Deux étudiants qui avaient cogné un camarade de l'Ecole internationale l'automne dernier ont été reconnus coupables d'agression. Les parents de la victime critiquent surtout l'attitude de l'établissement privé.

de
hdc

Les assaillants d'un lycéen de 17 ans après un match de football entre des élèves de l'Ecole internationale ont été reconnus coupables d'agression par la justice. Le 10 octobre dernier, la victime s'était fait frapper par deux camarades dans le tram, après une rencontre sportive entre les campus de l'établissement privé. Le tout avait été filmé par les caméras de surveillance du véhicule des Transports publics genevois.

Le premier auteur, majeur, a écopé en juin d'une peine privative de liberté de six mois avec sursis, prononcée par le Ministère public. La justice a fixé son délai d'épreuve à trois ans. Le second protagoniste était, lui, mineur à l'époque des faits.

Les parents du jeune agressé s'offusquent toutefois de l'attitude de l'Ecole durant la procédure. L'établissement, qui avait suspendu les élèves violents... en période de vacances scolaires en octobre, a en effet présenté au procureur une lettre de bonne conduite à la faveur du prévenu adulte. Une manière de «minimiser sa responsabilité», fustige la mère. Son fils avait reçu plusieurs coups au visage, entraînant une fracture du nez.

L'institution, prisée des familles aisées, se dit «satisfaite que les procédures judiciaires impliquant des anciens élèves de l'Ecole internationale soient conclues». Et la directrice d'ajouter, laconique: «Nous restons focalisés sur notre projet pédagogique fondé sur les valeurs humanitaires».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!