Lausanne – Agression à la Bourdonnette: «Ils leur ont mis un gun sur la tête»
Publié

LausanneAgression à la Bourdonnette: «Ils leur ont mis un gun sur la tête»

Une semaine avant la rixe mortelle du Flon, une baston au couteau avait déjà marqué le quartier de la Bourdonnette. Une situation «particulière et fortuite» selon la Municipalité.

par
Pauline Rumpf
C’est dans le quartier de la Bourdonnette que l’agression s’est déroulée.

C’est dans le quartier de la Bourdonnette que l’agression s’est déroulée.

24heures/Odile Meylan

La rivalité entre gangs qui a abouti sur un décès fin septembre à Lausanne a ébranlé la Suisse romande. Une autre affaire de coups de couteau entre groupes opposés a fait surface cette semaine au Conseil communal lausannois, révèle «24 heures»: deux jeunes du quartier de la Bourdonnette, âgés d’une vingtaine d’années, ont été agressés par une quinzaine d’autres à l’aide de spray au poivre, de matraques et même de couteaux plantés dans le dos. «Leurs agresseurs leur ont mis un gun, un pistolet, quoi, sur la tête», a raconté l’élu socialiste Mountazar Jaffar, habitant de la Bourdonnette et proche des victimes. Selon lui, toutefois, aucun lien avec des affaires de gangs.

Une enquête pénale est en cours, répond Pierre-Antoine Hildbrand, municipal chargé de la Police. L’agression aurait fait suite à une «échauffourée» dans un établissement lausannois et cet épisode aurait constitué des représailles à l’aveugle, explique-t-il. Pas de quoi tirer un bilan général inquiétant, estime l’élu dans les colonnes de «24 heures»: ce cas est à replacer dans un contexte «particulier et fortuit» et la situation générale est «plutôt rassurante: on n’enregistre pas une dégradation objective du climat sécuritaire». Une attention particulière est portée au groupe de rap de la Bourdonnette, mais celui-ci est connu des autorités qui entretiennent avec lui des contacts «de bonne facture».

Ton opinion

58 commentaires