Actualisé 02.10.2011 à 07:41

Jordanie

Agression d'un opposant

Un ancien député, Leith Shbeilat, a été attaqué à coup de pierres samedi soir alors qu'il donnait une conférence critique sur le processus de réformes dans le nord de la Jordanie.

«Il a été agressé à l'intérieur et à l'extérieur de la tente où il donnait sa conférence. Des individus ont lancé des pierres dans sa direction et proféré des insultes. Il n'a pas été blessé,» a déclaré à l'AFP un militant, Mohammed Saoud, qui accompagnait l'ancien député.

La conférence se déroulait à Sakb, dans le gouvernorat de Jerash, à 51 km au nord d'Amman.

Leith Shbeilat, un islamiste indépendant, est connu pour son franc parler et ses critiques acerbes sur la politique du régime.

Les réformateurs ne sont pas des opposants

«Je m'étonne que ceux qui appellent à des réformes soient considérés comme des opposants au régime», a réagi M. Shbeilat dans un enregistrement sonore réalisé après l'agression et diffusé sur des sites internet.

«Si nous appelons à la lutte contre la corruption, on nous considère comme des ennemis du régime. Est-ce que le régime accepte la corruption?», s'est-il interrogé.

«Notre action depuis 30 ans vise à réaliser des réformes et non à faire chuter le régime. Le problème est que le régime dépend d'hommes qui lui portent atteinte», a dit l'ancien député.

M. Shbeilat, opposant et député du temps du roi Hussein, a été emprisonné à plusieurs reprises en raison de ses positions politiques.

En octobre 2009, il avait déjà été aggressé et blessé en plein jour à Amman. L'enquête n'a jamais abouti sur l'identité des auteurs.

M. Shbeilat a déposé une plainte au commissariat de Jerash pour l'agression de samedi, a indiqué M. Saoud. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!