France: Agression d'une conductrice de bus

Actualisé

FranceAgression d'une conductrice de bus

Une conductrice de bus des Transports Rapides Automobiles (TRA) a été agressée dimanche soir par trois passagères à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Les trois personnes impliquées ont été interpellées tôt lundi matin en gare RER d'Aulnay-sous-Bois, a-t-on appris lundi matin auprès de la préfecture, confirmant une information parue dans le Parisien.

Selon le quotidien, les passagères auraient souhaité descendre entre deux arrêts, ce que la conductrice a refusé, appliquant le règlement. C'est ce refus qui aurait entraîné une réaction violente de la part des trois personnes qui s'en sont alors pris physiquement à la conductrice.

Cette dernière, conduite à l'hôpital peu après son agression, y a reçu la visite du nouveau préfet de Seine-Saint-Denis, Christian Lambert. Son état de santé n'inspirait pas d'inquiétude, précisait-on à la préfecture.

Tous les bus de la ligne 610, sur laquelle a eu lieu l'agression, sont rentrés au dépôt aussitôt après l'incident. Une réunion exceptionnelle était en cours lundi matin entre la direction des TRA et les représentants du personnel.

C'est la seconde fois au cours des dernières semaines que la circulation est interrompue sur cette ligne, cela s'étant déjà produit le 23 avril suite au caillassage d'un bus.

Depuis près de deux mois, les incidents contre les transports en commun se multiplient en Seine-Saint-Denis, très majoritairement dans l'est du département. (afp)

Ton opinion