Iran: Ahmadinejad a dû congédier trois ministres
Actualisé

IranAhmadinejad a dû congédier trois ministres

Le président Ahmadinejad a mis fin samedi aux fonctions des ministres du Pétrole, de l'Industrie et des Affaires sociales, dans le cadre de la fusion en cours de leurs administrations avec d'autres ministères pour réduire la taille du gouvernement, sur fond de lutte de pouvoir entre le Parlement et son gouvernement.

Le ministère du Pétrole doit être intégré à celui de l'Energie, celui de l'Industrie doit fusionner avec celui du Commerce, et celui des Affaires sociales avec le ministère du Travail, selon ce projet.

Le gouvernement s'est engagé à réduire à 17 le nombre de ses ministères, contre 21 jusqu'alors, dans le cadre du 5e plan quinquennal 2010/2015.

Le ministère des Transports a déjà été fusionné avec celui du Logement et du dévelopemment urbain.

Ce processus a donné lieu à plusieurs semaines de bras de fer entre le gouvernement, qui estimait qu'il s'agissait d'une affaire relevant strictement de l'exécutif, et le Parlement qui a exigé un droit de veto sur les choix du gouvernement concernant tant les ministères fusionnés que les titulaires des nouveaux portefeuilles.

Une vive polémique a opposé cette semaine à ce sujet le président Mahmoud Ahmadinejad et le président du Parlement Ali Larijani, avant qu'une décision du Conseil constitutionnel ne donne raison jeudi au Parlement.

La création des trois nouveaux ministères devra recevoir l'aval du Parlement, qui aura également à se prononcer sur les ministres que le gouvernement souhaite placer à leur tête, selon cette décision. (afp)

Ton opinion