14.10.2020 à 15:47

GenèveAide d’urgence d’un million pour le sport associatif

Face à la crise liée au Covid, les collectivités publiques s’allient pour soutenir les clubs et les associations sportives, ainsi que les organisateurs de manifestations.

de
dra
KEYSTONE/Martial Trezzini

Comme bien d’autres domaines, les activités sportives ont été plombées par le coronavirus. Pour venir en aide aux clubs, aux associations et aux organisateurs minés par la crise, le Canton, la Ville de Genève ainsi que l’Association des communes genevoises ont annoncé ce mercredi s’être entendus pour débloquer un fonds spécial d’urgence. Il est doté d’un million de francs.

Ce montant, qui s’ajoute aux aides fédérales, sera dévolu au sport associatif et aux événements qui y sont liés. Le Servette FC ou le Genève-Servette HC en sont par exemple exclus. Après l’ouverture d’un guichet numérique en mars dernier, 102 demandes ont été enregistrées (ndlr: 77 provenaient du milieu associatif et 35 d’organisateurs de manifestations sportives). Les versements seront effectués d’ici la fin du mois.

«Le sport dans sa globalité s'est retrouvé à l'arrêt du jour au lendemain sur l'ensemble du territoire cantonal, a relevé le conseiller d’Etat Thierry Apothéloz (PS), chargé du Département cantonal de la cohésion sociale. Il était important de proposer une aide financière aux associations.» Conseillère administrative chargée du sport en Ville de Genève, Marie Barbey-Chappuis (PDC) a insisté: «Beaucoup de clubs et d’organisateurs d’évènements sont en danger. Si nous voulons maintenir cette offre sportive à l’avenir, c’est maintenant que nous devons agir en équipe». Les autorités ont rappelé «l'importance du sport dans la cohésion sociale et le bien-être de la population».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
45 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

demenager

15.10.2020 à 17:23

vas y Sophie. retournes y et surtout restes y.

Le Broyard

15.10.2020 à 16:03

C'est étonnant tout de même. Pour en faire partie, ces clubs et associations n'ont pas de buts lucratifs, ils vivent des cotisations de leurs membres et parfois de manifestations organisées et bien souvent, des subventions des communes. Les frais sont mesurés, souvent en relation avec les même communes. Les communes pourraient renoncer à percevoir les frais 2020, d'autant plus que beaucoup d'activités ont été suspendues. Ce million serait plus utile ailleurs.

Amixem

15.10.2020 à 14:03

Salut tout le monde allez vous abonné à @totoroch07 sur Instagram, TikTok et YouTube si vous le faites je passe sur vos contes. Bouscavida