Genève: Aide pour les jeunes en quête d'un premier emploi
Actualisé

GenèveAide pour les jeunes en quête d'un premier emploi

Le Conseil d'Etat a adopté un projet pour favoriser l'accès au travail pour les jeunes ayant une formation théorique, mais pas d'expérience.

par
Lucie Fehlbaum
Les jeunes doivent être inscrits au chômage pour toucher la nouvelle allocation "premier emploi".

Les jeunes doivent être inscrits au chômage pour toucher la nouvelle allocation "premier emploi".

Keystone

«A Genève, la concurrence est particulièrement rude. Il est important d'éviter que les jeunes ne débutent pas leur vie active par une longue période de chômage», a rappelé hier le ministre de l'emploi, Mauro Poggia. Le Conseil d'Etat a ainsi adopté un projet de loi visant à introduire un nouveau subside, l'«allocation premier emploi» (APE), destiné aux jeunes entre 18 et 30 ans, domicilié sur le territoire genevois et ayant effectué une formation théorique. «Combien de fois entend-on un employeur demander des années d'expérience à des demandeurs d'emplois qui sortent des bancs d'écoles?»

Cette nouvelle mesure fonctionne comme un complément aux mesures du chômage. Le demandeur d'une APE doit y être inscrit, et chercher un emploi dans sa branche. L'allocation permet aux jeunes de proposer aux employeurs une prise en charge de 60% de leurs premiers salaires, durant six mois. «Cela permet d'acquérir plus rapidement une première expérience capitale, qui agit comme une véritable rampe de lancement pour la suite du parcours professionnel», a souligné Mauro Poggia.

Le financement de cette mesure se monte à 2,5 millions de francs. Il est assuré dans le cadre du budget cantonal actuel. Le projet fait l'objet d'une période d'observation de deux ans.

Ton opinion