Enlèvements aux États-Unis: «Aidez-moi à sortir, je suis ici depuis longtemps»
Actualisé

Enlèvements aux États-Unis«Aidez-moi à sortir, je suis ici depuis longtemps»

Trois jeunes femmes qui avaient disparu il y a une dizaine d'années ont été retrouvées en vie dans une maison de Cleveland. L'une d'elles aurait eu un enfant en captivité. Trois suspects ont été arrêtés.

L'une des trois femmes retrouvées a déclaré à un sauveteur que l'homme qui l'avait détenue s'appelait Ariel Castro. Les médias ont identifié les personnes interpellées comme étant Ariel Castro et deux de ses frères. Mais la police a refusé de confirmer ce nom, expliquant que, «pour l'heure, aucune information sur l'enquête concernant les femmes enlevées, les noms et les photos ne serait publiée».

Si les détails sur les conditions de détention des trois jeunes femmes ne sont pas encore connus, il semble que l'une d'elles a donné naissance à un enfant durant sa captivité.

Un voisin a repéré une des femmes alors qu'elle criait et qu'elle tentait de sortir de la maison située dans un quartier résidentiel de Cleveland.

«J'ai entendu un hurlement... Puis j'ai vu cette femme devenir folle et tenter de sortir de la maison», a déclaré le voisin à la chaîne de télévision ABC. «Je suis allé jusqu'à l'entrée de la maison et là elle a dit: «Aidez-moi à sortir, je suis ici depuis longtemps.»

Trois hommes arrêtés

Le voisin a alors essayé de la faire sortir par la porte, mais il n'a pas réussi à l'ouvrir. Il a alors défoncé le bas de la porte à coups de pied. La jeune femme est sortie à quatre pattes «en portant une petite fille», a précisé le voisin.

«Je suis Amanda Berry. J'ai été kidnappée et j'ai été portée disparue pendant dix ans. Je suis libre maintenant», a-t-elle déclaré lors de son appel à la police. La police, qui est arrivée quelques minutes plus tard, a découvert deux autres femmes.

Les policiers de Cleveland ont confirmé qu'il y avait désormais trois suspects arrêtés dans cette affaire. «Tous trois sont des hommes, d'origine hispanique, âgés de 50, 52, et 54 ans», a-t-elle déclaré.

L'enregistrement de l'appel passé à la police:

En assez bonne santé

Les trois femmes séquestrées ont été prises en charge par une unité de soins d'urgence. Le médecin a indiqué qu'elles étaient en assez bonne forme et qu'elles subiraient des examens.

La police a confirmé cette information, déclarant que «les trois femmes, Amanda Berry, Gina DeJesus et Michele Knight, semblent en bonne santé». Les enquêteurs avaient auparavant indiqué avoir arrêté dans cette affaire trois hommes d'origine hispanique âgés d'une cinquantaine d'années, sans vouloir donner plus de détails.

Une conférence de presse est prévue mardi à 9h locales, soit en milieu d'après-midi en Suisse.

(Vidéo: ABC)

(Vidéo: CBS)

Les cas marquants de séquestrations de femmes au cours des dernières années:

- Etats-Unis: Le 26 août 2009, Jaycee Dugard, 29 ans, est retrouvée «en bonne santé» dans le jardin d'une maison de la région de San Francisco, après avoir été séquestrée par un couple pendant 18 ans et avoir eu deux enfants en captivité avec son ravisseur. Elle avait été enlevée le 10 juin 1991, à l'âge de 11 ans, sous l'oeil de son beau-père, alors qu'elle attendait le bus. Le couple, Phillip Garrido et son épouse Nancy, a été condamné à la prison à perpétuité.

L'affaire avait jeté un discrédit sur l'appareil judiciaire californien, car pendant la séquestration, Garrido était sous contrôle judiciaire pour une précédente affaire de viol. L'Etat californien a accordé à la victime 20 millions de dollars de dommages et intérêts.

- Egalement aux Etats-Unis, en juin 2002, à Salt Lake City (Utah, ouest), Elizabeth Smart, 14 ans est enlevée en pleine nuit par un homme armé dans la chambre qu'elle partageait avec sa petite soeur. L'adolescente, séquestrée et violée de façon répétée pendant neuf mois, a été retrouvée en mars 2003 à une vingtaine de km de sa maison. Son ravisseur, Brian David Mitchell, a été condamné en mai 2011 à la prison à perpétuité.

- Autriche : Le 23 août 2006, Natascha Kampusch, âgée de 18 ans, est retrouvée errante dans les rues dans les environs de Vienne, après s'être échappée du réduit souterrain où son ravisseur l'avait séquestrée pendant huit ans. La jeune Autrichienne avait été enlevée le 2 mars 1998 sur le chemin de l'école, dans la banlieue de Vienne, alors qu'elle avait dix ans, par un déséquilibré de 35 ans, Wolfgang Priklopil. Son geôlier s'est suicidé le jour même de sa réapparition, en se jetant sous un train.

- Toujours en Autriche, Elisabeth Fritzl a été séquestrée et violée pendant 24 ans par son père, Josef Fritzl, dans la cave de la maison familiale à Amstetten, à 150 km à l'ouest de Vienne. L'affaire a éclaté en avril 2008, avec l'hospitalisation de l'un des sept enfants de la relation incestueuse qu'il a eue avec sa fille. Josef Fritzl a été condamné à la prison à vie et placé en internement psychiatrique pour la séquestration et le viol de sa fille, ainsi que pour le meurtre d'un bébé né de l'inceste.

- En Italie, en juin 2008, dans une bourgade proche de Caserte, dans la région de Naples, Maria Monaco, 47 ans, séquestrée pendant 18 ans dans une chambre par sa famille en guise de punition pour avoir eu un enfant hors mariage, est libérée par les carabiniers, suite à un appel anonyme. Elle avait été séquestrée par sa mère, sa soeur et son frère depuis 1990, après qu'ils ont appris qu'elle était enceinte d'un homme dont elle a toujours tu le nom.

Le fils illégitime, âgé de 17 ans et demi, vivait normalement et était scolarisé au moment de la découverte de sa mère, qui, elle, vivait dans des conditions sanitaires épouvantables et souffrait de troubles psychiques.

- Au Japon, en janvier 2000, une jeune fille a été retrouvée par hasard, après plus de neuf ans de séquestration. Elle avait été enlevée en novembre 1990, à l'âge de neuf ans, sur le chemin de l'école, puis séquestrée dans une chambre au second étage de la maison de son ravisseur, dans la région de Niigata (nord-ouest). La jeune recluse, dont l'identité n'a pas été révélée, a été découverte par des ambulanciers venus chercher son ravisseur pour le placer en milieu hospitalier à la demande de la mère de ce dernier, qui trouvait son comportement «étrange». Il a été condamné en 2003 à 14 ans de prison.

(afp)

Ton opinion