Centralisation: Aiguillages et quais gérés d'un seul clic de souris
Actualisé

CentralisationAiguillages et quais gérés d'un seul clic de souris

D'ici à 2020,les gares romandes seront orphelines de leur chef. La zone Fribourg-Pully teste le projet.

par
Carole Pantet

L'ère du chef de gare vivant avec femme et enfants les yeux en permanence rivés sur les trains circulant sous sa fenêtre, c'est du passé depuis quinze ans. Mais les CFF se préparent à faire un pas de plus.

Depuis une année, les mouvements d'aiguillages et les informations aux passagers de toutes les gares entre Fribourg et Pully-Nord sont gérées depuis la capitale vaudoise. Le nouveau Centre d'exploitation de Lausanne (CEL de son petit nom) fait figure de projet pilote. «D'ici à 2020, il n'y aura plus de chef dans les gares romandes, Genève compris», révèle Jean-Philippe Schmidt, porte-parole des CFF.

Objectif de cette centralisation? «Pouvoir agir le plus rapidement possible en cas de perturbation grâce à une concentration des acteurs concernés en un seul endroit.» Ce lieu, c'est le centre de gestion du trafic de Lausanne. Là, les surveillants de trafic scrutent déjà les retards et leurs répercussions.

A leurs côtés, les premiers chefs de gare du XXIe siècle ouvrent et ferment d'un clic de souris les aiguillages d'entrée et de sortie de gare. Ils décident aussi d'éventuels changement de voie et en avertissent immédiatement une troisième personne chargée de transmettre au plus vite l'information aux voyageurs.

La ligne Lausanne-Genève sera la prochaine à être pilotée entièrement depuis Lausanne. Echéance prévue: 2011-2012.

Ton opinion