16.02.2017 à 09:41

Aéronautique

Air France-KLM: la vente de Servair dope le bénéfice

L'entreprise se montre prudente pour 2017 avec un «fort niveau d'incertitudes sur les recettes et le prix du carburant».

En 2015, Air France-KLM était sorti du rouge pour la première fois depuis 7 ans.

En 2015, Air France-KLM était sorti du rouge pour la première fois depuis 7 ans.

Keystone

Le groupe Air France-KLM a annoncé jeudi un bénéfice net de 792 millions d'euros (835 millions de francs) pour 2016. En forte hausse après la vente de sa filiale de restauration à bord Servair, tout en affichant des perspectives marquées par l'incertitude.

En 2015, le groupe avait enregistré un bénéfice de 118 millions d'euros. Le résultat d'exploitation a quant à lui grimpé à 1,05 milliard d'euros en 2016, soit plus de deux fois et demi le niveau de 2015, selon un communiqué du groupe qui se montre prudent pour l'année à venir avec un «fort niveau d'incertitudes sur les recettes unitaires et le prix du carburant», en raison du contexte géopolitique et économique et d'une forte concurrence.

Vente de Servair

Les bénéfices du groupe sont en très forte hausse en raison d'éléments extérieurs, principalement la vente au zurichois Gategroup (propriété du conglomérat chinois HNA) de 49,99% de ses parts dans sa filiale de restauration à bord (catering) Servair pour un montant de 270 millions. Cette transaction avait été bouclée en décembre 2016.

«Dans un environnement contrasté, Air France-KLM réalise sur l'exercice 2016 des résultats en amélioration, reflétant les actions et les efforts des salariés ainsi que la fidélité de nos clients», a déclaré le PDG du groupe, Jean-Marc Janaillac, cité dans le communiqué.

En 2015, le groupe était sorti du rouge pour la première fois depuis 7 ans, avec un bénéfice net de 118 millions d'euros.

Effet favorable

En 2016, l'effet favorable du carburant -avec une facture en baisse de 25,7% à 4,597 milliards d'euros pour le groupe franco-néerlandais- a une nouvelle fois largement contribué à l'augmentation du résultat d'exploitation, selon l'entreprise.

Pour la compagnie française Air France, le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 372 millions d'euros et pour la néerlandaise KLM à 681 millions, alors qu'en 2015, les deux compagnies affichaient des résultats comparables.

Ce différentiel s'explique, selon la direction, par l'impact sur l'attractivité de la destination France des attentats en 2015 et en 2016, et les conséquences de deux grèves du personnel navigant d'Air France dont le coût total est estimé à 130 millions d'euros. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!