France: Airbus a repris les vols d'essais de son A400M
Actualisé

FranceAirbus a repris les vols d'essais de son A400M

Un des engins de la compagnie française est parti de Toulouse en direction de Séville, lieu du crash samedi dernier.

Le premier vol d'essai d'un A400M depuis le crash de l'avion de transport militaire d'Airbus qui a fait quatre morts samedi près de Séville (Espagne) a décollé mardi à 14h45 de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, a constaté un journaliste de l'AFP.

L'avion est attendu à Séville, l'autre base d'essai de l'appareil, où se trouve sa chaîne d'assemblage, au terme d'un vol de deux heures, a indiqué Airbus group.

L'appareil fait partie des trois A400M d'essai en service chez Airbus Defence and Space (ADS), avait précisé un porte-parole du groupe avant le décollage.

L'avion accidenté le 9 mai devait être livré à la Turquie en juillet.

En attendant l'examen des boîtes noires retrouvées dimanche, l'Espagne a annoncé mardi que les A400M qui sortiront de la chaîne d'assemblage de Séville ne seraient pas autorisés à voler.

Lundi, la Malaisie avait suspendu par précaution les vols du nouvel appareil, après l'Allemagne, la Grande-Bretagne et la Turquie.

La France, qui possède déjà six A400M, a renoncé à certains vols mais maintenu ceux qui sont «prioritaires en opérations». Airbus maintient son objectif de livrer cette année 14 exemplaires de cet avion perfectionné.

Au total, 174 A400M ont été commandés par huit pays: Allemagne, France, Espagne, Royaume-Uni, Belgique, Luxembourg, Turquie et Malaisie. (afp)

Ton opinion