Cote de popularité - Alain Berset, le conseiller fédéral le plus «sympathique»
Publié

Cote de popularitéAlain Berset, le conseiller fédéral le plus «sympathique»

Le baromètre électoral de la SSR s’est penché sur la popularité et l’influence des conseillers fédéraux. Omniprésent à cause de la pandémie, Alain Berset paraît largement soutenu.

Selon ce sondage de la SSR, la population soutient son ministre de la Santé.

Selon ce sondage de la SSR, la population soutient son ministre de la Santé.

20min/Jan Berger

Alain Berset ne laisse que peu de monde indifférent. La SSR, dans son baromètre électoral de mi-législature dont les résultats ont été publiés vendredi par la RTS, a sondé la population sur sa perception des conseillers fédéraux. Le ministre de la santé obtient le meilleur score parmi le Collège (59% d’avis favorables contre 26% d’avis défavorables). C’est aussi celui qui a reçu le moins de fois la réponse «sans avis/égal» à la question de s’il provoquait de la sympathie ou de l’antipathie.

À l’inverse, Ignazio Cassis, souffrant sans doute d’un manque de visibilité comparativement à ses collègues, est à la traîne. 37% des sondés n’ont exprimé aucun avis à son égard. Seuls 4% l’ont jugé «très sympathique» et 19% «plutôt sympathique». L’élue la moins décriée est Viola Amherd: parmi les sept conseillers fédéraux, c’est elle qui reçoit le moins de réponses négatives (16%), mais elle laisse un peu plus de monde indifférent (28%) que d’autres.

L’influence du Covid

Alain Berset a beau arriver en tête, reste qu’il suscite également un peu plus d’antipathie que plusieurs de ses collègues. Près d’un répondant sur cinq le juge «pas du tout sympathique». Seul Ueli Maurer, plus ou moins ouvertement opposé aux mesures sanitaires, le dépasse (27%). Le classement a probablement été influencé par le débat sur la pandémie. Sans que l’on sache s’il s’agit toujours des mêmes personnes, il est à noter que 18% des sondés n’aiment pas Alain Berset… et que 17% des sondés approuvent totalement l’action de Ueli Maurer.

En termes d’influence, les répondants au sondage ont, sans surprise, jugé que c’est Alain Berset qui en avait le plus. Par rapport au même classement en 2019, il a détrôné Karin Keller-Sutter, désormais en deuxième position. La présidence de Guy Parmelin n’est pas non plus passée inaperçue, puisque l’influence qu’on lui prête a largement augmenté. Ignazio Cassis, lui, paraît là aussi bien loin de ses collègues.

(ywe)

Ton opinion

211 commentaires