Super League: Alain Nef de retour: "La boucle est bouclée"
Actualisé

Super LeagueAlain Nef de retour: "La boucle est bouclée"

Lorsqu'Alain Nef (31 ans) a quitté le FCZ voilà sept ans, il rêvait déjà d'un retour. L'heure est arrivée.

par
Sandro Compagno / Tim
En conflit avec YB concernant son poste sur le terrain, le défenseur central (à gauche) a choisi de retrouver le Letzigrund.

En conflit avec YB concernant son poste sur le terrain, le défenseur central (à gauche) a choisi de retrouver le Letzigrund.

A droite ou au centre? Rien à voir avec la politique, mais cette question a été au cœur d'un conflit sportif aux Young Boys. Durant trois ans, Alain Nef a accompli son devoir au centre de la défense des Bernois. «Je ne crois pas avoir été mauvais», dit-il aujourd'hui, en tirant un bilan de ces trois saisons. Mais voilà: Uli Forte, nouvel entraîneur d'YB, voyait plutôt Alain Nef, 1'90m, comme un latéral droit. «Un latéral moderne doit être rapide, bon en un contre un, mais aussi techniquement irréprochable», détaille Nef, qui explique avoir d'autres qualités. «En défense centrale, on demande plutôt de l'expérience et de la personnalité, ainsi qu'un bon jeu de tête et une bonne relance», estime-t-il.

Le Zurichois de 31 ans a cherché le dialogue. «Je n'ai plus vingt ans, je voulais savoir si on comptait sur moi à Berne.» Le résultat? Décourageant pour lui. Uli Forte et le directeur sportif Fredy Bickel lui ont signifié qu'il aurait sa chance, mais comme latéral droit uniquement. «A ce moment-là, je me suis dit qu'il fallait que je trouve une solution».

Celle-ci est donc venue de Zurich. Nef ne s'en cache pas: pour retrouver son club d'origine et pour jouer à sa place habituelle, il se prive d'un bon paquet d'argent: «Chacun sait qu'YB appartient financièrement aux places fortes du football suisse, et que le FCZ est affaibli de ce point de vue. Mais l'argent n'est pas le plus important.» Et c'est un footballeur professionnel qui parle!

Ton opinion