Membre du staff tuée - Alec Baldwin se dit anéanti après le tragique accident de tournage
Publié

HollywoodAlec Baldwin anéanti par un accident de tournage tragique

L’acteur a tué jeudi avec une arme à feu supposée être chargée à blanc une directrice de la photographie sur le tournage d’un western. Sur Twitter, il dit avoir «le cœur brisé».

L’acteur américain Alec Baldwin s’est dit «dévasté» vendredi, après avoir tué la veille, vraisemblablement de manière accidentelle, une directrice de la photographie sur le tournage d’un western dans l’État américain du Nouveau-Mexique. L’acteur devait tenir le rôle principal du film, dont l’histoire tourne, ironie du sort, autour d’un homicide accidentel.

«Les mots me manquent pour exprimer ma stupeur et ma tristesse après l’accident tragique qui a tué Halyna Hutchins», a écrit le comédien sur Twitter, qui assure «coopérer pleinement avec l’enquête de la police».

Il a aussi précisé sur le réseau social être en contact avec le mari de la victime et offrir son soutien à ce dernier ainsi qu’à sa famille. «J’ai le cœur brisé pour son époux, leur fils et tous ceux qui connaissaient et aimaient Halyna.»

La directrice de la photographie, Halyna Hutchins, et le réalisateur Joel Souza «ont été blessés par balle lorsque Alec Baldwin a déchargé une arme à feu utilisée pour le tournage» du film «Rust», avaient déclaré jeudi, les services du shérif du comté de Santa Fe, dans un communiqué.

Halyna Hutchins, 42 ans, a été évacuée en hélicoptère vers un hôpital voisin, où elle a été déclarée morte par les médecins. Le réalisateur du film Joel Souza, 48 ans, a quant à lui été admis à l’hôpital, avant de pouvoir en sortir quelques heures après, selon un tweet de l’actrice de «Rust» Frances Fisher, qui a reçu un SMS du réalisateur.

D’après le «Hollywood Reporter», citant un porte-parole de la production, il s’agit d’un «accident» impliquant un accessoire devant être chargé à blanc. Les services du shérif ont également indiqué que l’événement semblait lié à une arme servant d’accessoire sur le tournage.

L’enquête se poursuivait vendredi, et aucune poursuite n’a été engagée à ce stade, précise le communiqué.

«M. Baldwin a été interrogé par des policiers», a ensuite déclaré le porte-parole du shérif de Santa Fe, Juan Ríos. «Il a fait des déclarations et répondu à certaines questions. Il s’est présenté volontairement et a quitté l’immeuble, après la fin des interrogatoires. Aucune poursuite n’a été engagée et aucune arrestation n’a été faite.

Le journal local «Santa Fe New Mexican» a publié des images d’Alec Baldwin, visiblement désemparé, prises sur le parking du tournage après la tragédie. La même source précise que ses reporters ont vu l’acteur en larmes, après son interrogatoire par les enquêteurs. Une photographie montre un homme plié en deux, présumé être le comédien.

Tournage interrompu

«Tout le casting et toute l’équipe sont totalement anéantis par la tragédie d’aujourd’hui, et nous adressons nos sincères condoléances à la famille de Halyna et à ses proches», a déclaré le porte-parole de la production, dans un communiqué. «Nous avons arrêté le tournage du film pour une durée indéterminée et coopérons totalement» à l’enquête.

«Rust» est un western écrit et réalisé par Joel Souza, avec Alec Baldwin comme coproducteur. L’acteur y incarne le hors-la-loi Harland Rust, qui prend la fuite avec son petit-fils de 13 ans lorsque ce dernier est condamné à la pendaison pour meurtre.

Halyna Hutchins vivait à Los Angeles et était considérée comme une étoile montante du cinéma américain. Née en Ukraine, elle avait grandi dans une base militaire soviétique, située sur le cercle arctique, selon son site internet.

Le drame qui lui a coûté la vie a eu lieu au ranch Bonanza Creek, abondamment utilisé dans les westerns, et qui a été bouclé par la police.

Le drame s’est produit au ranch Bonanza Creek, abondamment utilisé pour les tournages de western. Il a été bouclé par la police après l’incident.

Le drame s’est produit au ranch Bonanza Creek, abondamment utilisé pour les tournages de western. Il a été bouclé par la police après l’incident.

REUTERS

Le précédent Brandon Lee

En mars 1993, un drame similaire s’était produit sur le tournage de «The Crow». L’acteur Brandon Lee était décédé après avoir été blessé au ventre par balle. L’arme utilisée pour tirer durant une scène sur le fils de la star des arts martiaux Bruce Lee, alors âgé de 27 ans, était censée ne contenir que des balles à blanc. Mais l’autopsie a révélé qu’il avait été touché par un projectile de calibre .44 resté bloqué dans le canon et délogé par la détonation de la cartouche à blanc. Le procureur chargé de l’enquête avait conclu à la «négligence».

(AFP)

Ton opinion