Football - Aleksander Ceferin: «Ils sont de retour au bercail»
Publié

FootballAleksander Ceferin: «Ils sont de retour au bercail»

Le président de l’UEFA s’est réjoui du retrait des six clubs anglais parmi les douze promoteurs d’une Super Ligue privée, promettant de «rebâtir l’unité» du football européen et «d’avancer ensemble».

Le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, a promis de «rebâtir l’unité» du football européen.

Le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, a promis de «rebâtir l’unité» du football européen.

AFP

Le président de l’UEFA Aleksander Ceferin s’est réjoui ce mercredi matin, du retrait de six clubs anglais parmi les douze promoteurs d’une Super Ligue privée, promettant de «rebâtir l’unité» du football européen et «d’avancer ensemble».

«L’important maintenant est d’aller de l’avant, de rebâtir l’unité dont ce sport jouissait auparavant, et d’avancer ensemble», a-t-il déclaré dans un communiqué. Le patron de l’UEFA, qui avait tendu mardi matin la main aux frondeurs en les incitant à «changer d’avis», a répété «qu’il était admirable de reconnaître une erreur, et ces clubs ont fait une grosse erreur».

«Mais ils sont de retour au bercail maintenant, et je sais qu’ils ont beaucoup à offrir, non seulement à nos compétitions, mais aussi à l’ensemble du football européen», a-t-il poursuivi. Parmi les clubs anglais qui ont fait demi-tour, Manchester City et Chelsea sont en demi-finale de l’actuelle Ligue des champions, et étaient menacés d’être privés dès cette année de la fin de la compétition.

Les six autres clubs dissidents, emmenés par le Real Madrid – lui aussi demi-finaliste de la C1 - ont annoncé de leur côté qu’ils allaient «reconsidérer les étapes les plus appropriées pour remodeler le projet».

Le titre de la Juventus s’écroule en Bourse

Le titre de la Juventus Turin s’écroulait ce mercredi matin à la Bourse de Milan, avec une baisse de plus de 10% à l’ouverture, après la défection des clubs anglais dans le projet de Super Ligue dont le club italien est l’un des instigateurs. L’action de la Juventus, qui avait atteint lundi son plus haut niveau (0,911 euro) depuis septembre 2020 après l’annonce de la création de cette Super Ligue, avait déjà baissé mardi (-4,23%) et était de nouveau orientée à la baisse mercredi matin, à -10,37% un peu plus d’une demi-heure après l’ouverture.

La Juventus, sollicitée mercredi matin par l’AFP, a indiqué ne pas s’exprimer pour le moment après l’annonce du retrait des six clubs anglais initialement inclus dans ce projet de Super Ligue, aux côtés de trois clubs espagnols et trois italiens.

(AFP)

Ton opinion

83 commentaires