Vol Genève-Londres: Alerte sur des défauts dans le moteur des A220
Actualisé

Vol Genève-LondresAlerte sur des défauts dans le moteur des A220

Une détonation, un moteur qui crache des étincelles: le problème rencontré lundi par un avion Swiss à destination de Londres n'est pas un cas isolé. Un problème mécanique serait en cause.

par
lom/juu
1 / 4
Un avion reliant Genève à Londres a subi un problème technique peu après son décollage de Cointrin.

Un avion reliant Genève à Londres a subi un problème technique peu après son décollage de Cointrin.

Lecteur reporter
Des passagers disent avoir entendu une forte détonation avant de voir des étincelles sortir du réacteur gauche.

Des passagers disent avoir entendu une forte détonation avant de voir des étincelles sortir du réacteur gauche.

Lecteur reporter
Merci de ne pas me nommer et de legerement flouter les visages. Et de remecier grandement le personnel naviguant (ainsi que l‘aeroport de Geneve) pour leur réactivitéeexceptionelle et calme. Gros bruit sourd a environ 30min de vol suivi de petites flammes sortant du reacteur gauche, vol redirigé vers Geneve juste apres.

Merci de ne pas me nommer et de legerement flouter les visages. Et de remecier grandement le personnel naviguant (ainsi que l‘aeroport de Geneve) pour leur réactivitéeexceptionelle et calme. Gros bruit sourd a environ 30min de vol suivi de petites flammes sortant du reacteur gauche, vol redirigé vers Geneve juste apres.

Lecteur reporter/Nikolai Schaub

Lundi, un vol Swiss à destination de Londres a dû retourner à Genève peu après le décollage en raison d'un problème de moteur. Selon des lecteurs présents dans cet avion lundi soir, une forte détonation a été entendue juste avant que le réacteur de l'Airbus A220 ne commence à prendre feu.

Cet incident ne serait pas un cas isolé pour cet appareil. En juillet, un avion du même modèle avait perdu des pièces en plein vol et avait dû effectuer un atterrissage d'urgence à Paris.

Le Bureau français d'enquêtes et d'analyses (BEA) a d'ailleurs lancé un appel à témoins fin août pour retrouver les pièces perdues.

Un réacteur crache des étincelles en vol

Un avion Swiss reliant Genève à Londres a dû faire demi-tour peu après son décollage à cause d'un problème de moteur. L'appareil a pu atterrir en toute sécurité et ses passagers évacués. Vidéo: Instagram/timetotrain_gri

De tels défauts sur les Airbus A220 ne sont apparemment pas si rares, comme le montre un rapport de la Federal Aviation Administration (FAA) américaine. Les moteurs du constructeur américain Pratt & Whitney seraient à blâmer. La FAA suggère que des tests plus approfondis devraient être réalisés pour écarter tout risque, notamment sur les A220.

Défaut dans le réacteur

La FAA estime qu'il faut agir en raison de deux autres incidents qui ont touché des avions de la compagnie Swiss: en septembre et octobre 2018, un moteur de l'appareil avait coupé en plein vol. La FAA suspecte un défaut qui pourrait entraîner des fuites d'huile et provoquer des incendies au coeur du réacteur.

Swiss ne confirme que la perte d'huile pendant le vol en octobre 2018 et affirme qu'il n'y a pas eu d'autres incidents. «Tous les avions de notre flotte sont conformes aux spécifications strictes des constructeurs et des autorités, et nous respectons toutes les réglementations à tout moment. L'ensemble de la flotte a ensuite été inspectée dans le cadre des contrôles réguliers», explique Karin Müller, porte-parole de Swiss

On ne sait pas encore si les mêmes défauts auraient conduit aux pannes des vols Swiss de lundi à Genève ou de celui de juillet à Paris. Dans les deux cas, une enquête est en cours.

Ton opinion