Bulle (FR): Alertes à la bombe juste pour «embêter la police»

Actualisé

Bulle (FR)Alertes à la bombe juste pour «embêter la police»

Les pandores ont interpellé quatre mineurs, auteurs d'une alerte à la bombe à la gare mardi. Ce n'était pas la première à leur actif.

par
Nando Luginbuhl

«Il s'agit de bêtises, de gamineries, mais ils ne se rendent pas compte des conséquences que ça peut avoir», commente le juge des mineurs Michel Lachat à propos des quatre jeunes pincés mardi.

A 17 h 30, la police a reçu un appel d'une cabine téléphonique annonçant la présence d'explosifs à la gare de Bulle. Les pandores se sont rendus sur place, ont averti le personnel et ont fouillé les lieux. Doutant de la véracité de l'annonce, la police n'a toutefois pas évacué la station.

Les quatre plaisantins, âgés entre 14 et 17 ans, tous Suisses, ont rapidement été identifiés et ont avoué les faits. Ils ont aussi admis être les auteurs d'autres alertes, notamment d'une commise, selon nos informations, le 6 janvier vers 18 h. Le juge Lachat les a auditionnés: «Ils m'ont dit qu'ils avaient fait ça pour embêter la police, qu'ils ne s'étaient pas rendu compte de la gravité des actes.»

Les jeunes seront dénoncés à la Chambre pénale des mineurs. Les frais d'intervention sont élevés et pourraient être mis à leur charge, et donc à celle de leurs parents. Le juge Lachat envisage volontiers que les quatre farceurs effectuent des heures de travaux d'intérêt général au sein des transports publics fribourgeois.

Sans lien avec celles-ci, une fausse alerte à la bombe avait perturbé la gare de Fribourg il y a deux ans, le 31 janvier 2007.

Ton opinion