Jumelles disparues: «Alessia et Livia ont été jetées à la mer»
Actualisé

Jumelles disparues«Alessia et Livia ont été jetées à la mer»

Le procureur de la République à Marseille, Jacques Dallest, se montre plutôt pessimiste quant au sort des jumelles de St-Sulpice (VD) dont on a pas eu de signe de vie depuis le 30 janvier.

Dans une interview accordée au quotidien «24 heures», le magistrat marseillais relève que, faute d'avoir trouvé de nouveaux éléments, «plus le temps passe, plus les chances de retrouver les jumelles vivantes se réduisent».

Pour lui, les propos laissés dans une lettre de Matthias Schepp adressée à sa femme où il expliquait que les fillettes reposaient en paix et qu'elles n'avaient pas souffert étaient assez claires.

Appel à témoins de la maman des jumelles

«Pour moi, elles sont mortes»

«L'idée que j'ai depuis le début, c'est qu'il les a jetées à la mer pendant la traversée vers la Corse. La nuit, c'est assez facile, il n'y a personne. C'est plus simple que de les tuer et de les enterrer», souligne Jacques Dallest.

Il précise que «sauf à penser qu'il les a confiées à une personne qui les garde, pour moi, elles sont mortes». Parmi tous les témoignages contradictoires reçus, il souligne que celui de la femme qui occupait la cabine voisine de Matthias Schepp dans le ferry et qui dit avoir entendu les fillettes «semble tout de même assez fiable».

Un nouvel appel de la maman

La veille de la parution de l'interview du procureur de la République, Irina Lucidi a enregistré une nouvelle vidéo. Dans celle-ci, elle s'adresse depuis son appartement de St-Sulpice à toutes les personnes qui auraient pu voir ses filles Alessia et Livia, leur père Matthias et sa voiture Audi A6 noire le dimanche 30 janvier «dans la région de Morges, Lausanne et environs».

Elle précise que la page Facebook officielle «Missing Alessia & Livia» lancée par la famille contient «beaucoup de photos récentes» de ses filles afin de pouvoir mieux les identifier.

(20 minutes)

Ton opinion