Tennis - Alexander Zverev, la force tranquille
Publié

TennisAlexander Zverev, la force tranquille

L’Allemand s’est qualifié avec aplomb hier pour sa toute première demi-finale à Paris.

par
Jérémy Santallo
(Paris)
Alexander Zverev  a été bougrement impressionnant contre Alejandro Davidovich Fokina.

Alexander Zverev a été bougrement impressionnant contre Alejandro Davidovich Fokina.

REUTERS

Depuis le début de la quinzaine, Alexander Zverev trimballe avec une assurance certaine sa frêle carcasse et sa tenue de basketteur sur la terre battue de la Porte d’Auteuil. Il y a dix jours, on avait assisté à son entraînement contre Dominic Thiem, à la veille du tournoi. Une heure et demie d’un niveau ahurissant, où le son de la balle qui sortait de sa ­raquette n’avait rien à voir avec celui de Roger Federer, quelques heures plus tôt.

Si l’on excepte ce faux départ face à son compatriote Oscar Otte au 1er tour (victoire en cinq sets après avoir été mené deux manches à rien) et un duel ardu contre Roman Safiullin, l’Allemand de 24 ans, 6e mondial, a essoré ses adversaires suivants, Laslo Djere et Kei Nishikori. Hier, il a nettement pris le dessus sur le talentueux joueur espagnol Alejandro Davidovich Fokina (46e), fessé 6-4 6-1 6-1. «C’est très sympa d’être en demi-finales mais cela ne me satisfait pas, a réagi «Sascha», qui rallie le dernier carré pour la première fois à Roland-Garros. Je joue plutôt bien, et j’espère que je ferai aussi bien dans deux jours, peut-être même mieux.»

Plutôt épargné jusqu’ici dans sa partie de tableau (le finaliste de l’US Open 2020 a affronté cinq joueurs classés entre la 46e et la 152e place mondiale), Alexander Zverev, lauréat du tournoi Masters 1000 de Madrid ce printemps, défiera vendredi le Grec Stefanos Tsitsipas, No 5 de la hiérarchie ATP, vainqueur du choc qui se disputait hier en «night session» face au Russe Daniil Medvedev, No 2 mondial.

Ton opinion

1 commentaire