Actualisé 10.07.2006 à 20:46

Alexandra Coulet troque la télé-réalité contre le théâtre

Alexandra Coulet s'apprête à faire ses premiers pas au théâtre dans le rôle d'une lesbienne.

– Pierre Naftule a écrit une parodie policière pour quatre avocats stars à Genève. Comment êtes-vous arrivée sur ce projet des «Onze petits nègres»?

– Lorsque je me suis installée à Paris il y a trois ans, après avoir remporté le jeu «Bachelor 1», j'ai fait des rencontres qui m'ont toutes orientée vers le cinéma. J'ai donc suivi des cours de comédie. Puis j'ai rencontré Pierre Naftule, qui m'avait promis de penser à moi s'il avait quelque chose d'intéressant.

– Qu'avez-vous décroché?

– Le rôle de Mylène la cuisinière. Elle est lesbienne et se fait assassiner au milieu de la pièce. C'est un personnage qui me fait beaucoup rire. Elle est provocatrice, un peu comme moi...

– Avez-vous abandonné vos études de droit?

– Oui. J'ai envie de faire quelque chose à la télévision. Si la TSR me proposait un projet, je ne dirais pas non, même si je trouve que la liberté de ton y est de plus en plus restreinte. J'ai adoré l'émission «Ladies Night», un mélange de fiction et de télé-réalité que j'avais sur une chaîne câblée à Paris.

– Vous êtes connue pour avoir tenté de trouver l'homme de votre vie à la télévision. Etes-vous aujourd'hui amoureuse?

– Tout va bien de ce côté. J'ai des coups de cœur... Après le jeu, ma vie a été tant médiatisée qu'aujourd'hui je reste discrète...

Catherine Hurschler

Du 8 au 24 septembre au Théâtre Pitoeff

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!