Alicia Keys a ébloui par sa beauté… et son talent
Actualisé

Alicia Keys a ébloui par sa beauté… et son talent

C'est Monsieur Quincy Jones «himself» qui a annoncé la venue sur scène de la déesse de la soul, jeudi soir à l'Auditorium.

«She's amazing, smart and beautiful!» C'est en ces termes flatteurs que le célèbre producteur, qui vient de fêter ses 75 ans lundi dernier, a présenté sa jeune protégée. Le public attendait impatiemment depuis une demi-heure déjà.

«Je suis une grande fan, s'est exclamée Kim, présentatrice des «Petits animateurs» sur la TSR, qui assistait à son premier concert du festival. J'adore sa voix et sa sensualité.»

Alicia Keys a débarqué sur scène à 21 h 30. Radieuse et éblouissante avec ses cheveux tirés et sa tunique blanche. Le show pouvait commencer. Etonnant, car c'est sur un ton plutôt rock qu'il a démarré. Puis la belle a revisité son répertoire de la soul au jazz en passant même par du reggae pour le plus grand plaisir d'un public fasciné.

La chanteuse-auteure-compositrice-pianiste-productrice new-yorkaise est ainsi passée d'un style musical à un autre avec une aisance incroyable. Le show était parfait, bien léché. Trop peut-être. Même si, à l'heure où nous mettions sous presse, le concert n'était pas terminé, il ne fait aucun doute que la diva de la soul a assuré jusqu'au bout… sans fausse note.

Sabrine Gilliéron, Montreux

Ton opinion