Alinghi a changé des règles pour les challengers
Actualisé

Alinghi a changé des règles pour les challengers

Alinghi a amendé les règles (Protocole) de la 33e édition de la Cup pour tenir compte des critiques des challengers, indique un communiqué.

L'équipe d'EWrnesto Bertarelli et la Société Nautique de Genève (SNG) appellent en conséquence le défi américain Oracle à mettre fin aux procédures judiciaires qui menacent le bon déroulement de l'épreuve.

Oracle et d'autres challengeurs potentiels critiquent depuis juillet le nouveau Protocole adopté par Alinghi en liaison avec le Desafio Español, estimant qu'il favorise indûment le défenseur suisse au détriment des challengeurs. Les Américains estiment par ailleurs que le défi espagnol, représenté par le Club Nautico Español de Vela (CNEV), est «fictif» et ne devrait pas être le «challenger of record» (challengeur privilégié).

Oracle, représenté par le Golden Gate Yacht Club de San Franciso (GGYC), a porté plainte devant un tribunal new-yorkais qui doit rendre un première décision fin octobre. Les modifications du protocole annoncées «répondent à la majorité des inquiétudes d'Oracle» sur l'équité de la compétition et la SNG et Alinghi «lancent un appel final à l'équipe américaine pour qu'elle abandonne ses poursuites», précise le communiqué.

Ces amendements réduisent notamment les pouvoirs dont dispose les organisateurs de l'épreuve (AC Management) pour écarter un challengeur, modifier le Procole ou changer les membres de la Commission d'arbitrage. Le patron d'Alinghi, Ernesto Bertarelli, souligne pour sa part que la procédure judiciaire américaine empêche actuellement des challengeurs potentiels de se joindre à la compétition et nuit à la recherche de sponsors pour ceux qui se sont déjà déclarés. (ats)

Ton opinion