Alinghi s'incline lors de la répétition générale de la Coupe de l'America

Actualisé

Alinghi s'incline lors de la répétition générale de la Coupe de l'America

Team New Zealand a remporté l'Acte XII des prérégates de la Coupe de l'America. Il a battu en finale le bateau suisse «Alinghi» hier au large de Valence.

Barré par Dean Barker, le bateau kiwi qui menait une manche à zéro depuis samedi a été dominé dans la 2e manche, avant de remporter la belle de plus d'une minute face au bateau barré par Peter Holmberg.

Au classement final de l'Acte XII, dernier de l'année 2006, Team New Zealand devance, dans l'ordre, Alinghi et l'équipe américaine BMW Oracle, qui a remporté la 3e place sur tapis vert aux dépens du bateau italien «Luna Rossa», 4e.

Pour le Team Alinghi, détenteur de l'aiguière d'argent, cet acte constituait l'ultime occasion de se mesurer en duel (match racing) à ses 11 challengers. L'Acte XIII – du 3 au 7 avril 2007 – étant disputé en flotte. Il sera suivi fin juin du match de la Coupe de l'America entre le meilleur des challengers et Alinghi.

Au large de la Ciudad del Turia, Team New Zealand en a profité pour s'installer seul en tête du classement général de la Coupe Louis-Vuitton, réservé aux challengers. Ce classement accorde des points de bonus dégressifs qui compteront à l'ouverture du premier round robin de la Coupe Louis-Vuitton en 2007.

Hier, Team New Zealand souhaitait en finir rapidement. Dans la phase décisive du départ, les Kiwis, qui coupaient la ligne un peu en retard, gagnaient en revanche la droite du plan d'eau. Très vite, l'option s'avérait payante, et, à la fin du premier bord de près, comme à toutes les bouées, «NZL 84» devançait «SUI 75». Semblant intouchables, Dean Barker et ses hommes, à qui la victoire s'offrait, commettaient une petite faute, fatale. Dans un dernier empannage, ils perdaient le contrôle de l'écoute de spi et celui-ci se mettait à battre. «Alinghi», à l'affût, s'engouffrait et l'emportait. Mais, dans la belle, «NZL 84» réalisait un parcours parfait et reléguait les protégés d'Ernesto Bertarelli à 1'24''.

«De tous les bateaux concurrents vus ici, «Team-New-Zealand» est le bateau qui présente le plus gros potentiel, avec de plus un équipage très fort», a relevé Bertrand Pacé, le tacticien français du bateau américain «BMW-Oracle». Le Desafio Espanol, qui a battu hier en deux manches les Italiens de Mascalzone Latino, termine à une prometteuse 5e place.

(afp)

Ton opinion