All Blacks vs Bleus: la gué-guerre des maillots
Actualisé

All Blacks vs Bleus: la gué-guerre des maillots

Après quatre jours de tests, les organisateurs de la Coupe du monde de rugby ont fini par trancher.

Les joueurs du XV de France porteront leurs maillots bleus samedi au Millennium de Cardiff en quart de finale du Mondial, tandis que les All Blacks joueront en maillot gris.

Le différend sur la couleur des maillots a été finalement été résolu samedi, le comité d'organisation du tournoi annonçant que les Français joueraient en bleu, avec chaussettes et shorts blancs. Les Néo-Zélandais ne pourront pas porter leur maillot noir mais joueront avec leur maillot de rechange gris et des chaussettes et shorts noirs.

«L'International Rugby Board a validé le souhait du XV de France de jouer avec son maillot bleu à l'occasion du match contre la Nouvelle-Zélande ce soir, mais lui a imposé le port d'un short blanc et de chaussettes blanches. Cette tenue ne correspond à aucune des deux tenues officielles du XV de France portées à l'occasion des matchs précédents contre l'Argentine, la Namibie, l'Irlande et la Géorgie», a indiqué samedi la firme Nike dans un communiqué.

«Ce choix est motivé par le fait que les deux tenues de l'équipe néo-zélandaise sont de couleur sombre, maillots gris ou noir, et short et chaussettes noires, et ne permettent pas de s'adapter à la tenue officielle entièrement bleue du XV de France, choisie par la France à l'occasion de la victoire au tirage au sort. Même si Nike soutient le XV de France dans son souhait d'arborer le maillot bleu, nous déplorons le choix de l'IRB obligeant les joueurs du XV de France à porter une tenue hybride, au design incohérent, et souhaitons rappeler le point suivant : les équipementiers doivent fournir aux fédérations sous contrat deux tenues clairement différenciées permettant de s'adapter à toutes les situations, ce que Nike a fait pour le XV de France et le XV d'Angleterre», poursuit le communiqué. «A la lumière du match de la Nouvelle-Zélande contre l'Ecosse puis contre la France aujourd'hui, nous constatons que ce point n'a pas été respecté par la Fédération néo-zélandaise et son équipementier. Nous déplorons que l'IRB ait validé ces deux tenues néo-zélandaises, provoquant une situation absurde et pénalisante pour l'équipementier ayant respecté le cahier des charges de l'IRB (International rugby board)».

La France avait gagné mardi le tirage au sort et le droit de porter son maillot bleu mais les chaînes de télévision s'étaient inquiétées du manque de contraste entre les couleurs des deux équipes.

Les organisateurs du tournoi, désireux de ne pas répéter l'erreur commise il y a deux semaines, lorsqu'il avait été difficile de distinguer All Blacks et Ecossais, ont organisé des tests pour voir si les images télévisées pouvaient entraîner une confusion.

Après quatre jours de tests, la France, déterminée à ne pas laisser les Néo-Zélandais récupérer leur fameux maillot noir, avait accepté vendredi d'essayer de porter des chaussettes blanches et des shorts blancs avec son maillot bleu. (ap)

Ton opinion