Révolte en Egypte: Allègement du couvre-feu
Actualisé

Révolte en EgypteAllègement du couvre-feu

Le couvre-feu imposé par les autorités égyptiennes dans les grandes villes est retardé de quatre heures.

Les autorités égyptiennes ont allégé vendredi soir le couvre-feu imposé dans les grandes villes d'Egypte, désormais en vigueur de 19H00 (17H00 GMT) à 06H00 (04H00 GMT), accordant ainsi quatre heures supplémentaires de liberté de mouvement aux habitants, a annoncé la télévision d'Etat.

Le gouvernement égyptien avait mis en vigueur la semaine dernière un couvre-feu dans les trois grandes villes du pays, Le Caire, Alexandrie (nord), et Suez (est). Les heures du couvre-feu avaient été progressivement réduites, allant de 17H00 à 8H00.

Les autorités ont une nouvelle fois réduit vendredi la durée du dispositif, qui s'étend maintenant de 19H00 à 06H00, soit quatre heures de plus de liberté de mouvement pour les habitants.

Points de contrôle installés

Des comités de citoyens ont mis sur pied des points de contrôle le soir dans les différents quartiers des grandes villes du pays afin de surveiller les mouvements de populations depuis la quasi disparition des policiers en uniforme après les premières violences vendredi dernier et le début des pillages.

Des militaires ont aussi créé des barrages dans les grandes artères afin de surveiller les mouvements de population la nuit. (afp)

Un journaliste meurt des suites de blessures

Un journaliste égyptien, blessé par balle au cours de manifestations contre le président Hosni Moubarak, a succombé à ses blessures vendredi, a annoncé un journal gouvernemental.

Ahmed Mohammed Mahmud est mort après quatre jours de coma, a précisé le quotidien Al-Ahram.

Le reporter, qui travaillait pour le journal Al-Taawun, édité par la fondation publique Al-Ahram, avait été touché par un tir de «sniper» la semaine dernière, alors qu'il prenait des photos depuis son appartement situé près de la place Tahrir au Caire, foyer des manifestations antigouvernementales.

Ton opinion