Genève: Allocations retour en emploi raccourcies

Actualisé

GenèveAllocations retour en emploi raccourcies

Genève a décidé de limiter la durée de certaines prestations afin qu'elles puissent bénéficier à davantage de chômeurs. Un député regrette.

par
Jérôme Faas

Depuis novembre, le canton a réduit la durée de versement des allocations de retour en emploi (ARE). L'aide, soit le paiement à l'employeur de 50% du salaire d'un chômeur en fin de droit, durait jusqu'alors 12 mois pour les moins de 50 ans, 24 mois au-delà. Elle est ramenée à «2 à 6 mois» pour les plus jeunes, respectivement «2 à 12 mois» pour les plus âgés.

Il s'agit de distribuer l'ARE à plus de demandeurs, explique l'Etat. « C'est une recommandation de la Cour des comptes », souligne Laurent Paoliello, porte-parole du département de l'emploi. Mais afin de ne pas grever les fragiles finances de l'Etat et d'œuvrer à coût constant, l'aide sera versée moins longtemps.

«Les chômeurs financent les chômeurs»

«On demande aux chômeurs d'aider les chômeurs, ironise l'élu PS Roger Deneys, et on sous-entend que les ARE sont des cadeaux aux entreprises.» L'homme s'énerve aussi que les députés n'aient pas été consultés. « Bien sûr, c'est à coût constant. Mais il n'y a pas que la question des coûts, il y a aussi celle des prestations. Et si on payait les fonctionnaires à ne rien faire ? Ce serait aussi à coût constant, non ? »

Le Canton rétorque qu'outre le redéploiement des ARE, il entend surtout favoriser l'AIT, l'allocation d'initiation au travail. La mesure prévoit de financer 40% du salaire de chômeurs, pas en fin de droit, pendant que l'entreprise qui les a embauchés les forme (durant 6 mois pour les moins de 50 ans, 12 mois pour les plus de 50 ans). «On s'est rendu compte que les ARE arrivaient presque trop tard, explique Laurent Paoliello. Quand quelqu'un est au chômage, il faut agir très tôt pour maximiser les chances qu'elle retrouve un emploi. »

Les chiffres

En 2014, Genève a accordé 256 AIT et 487 ARE. En 2015, à fin novembre, 246 AIT avaient été octroyées, et 463 ARE. Le Département de l'emploi indique avoir relancé le dispositif de l'AIT en septembre. Et c'est depuis novembre, donc, que les ARE rabotées sont offertes à un plus grand nombre de candidats. Il dit espérer que sa nouvelle politique produira ses effets en 2016.

Ton opinion